Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_2 CLEMENCEAU, LE COURAGE DE LA RÉPUBLIQUE

01/11/2018 > 10/02/2019

Panthéon - PARIS
expo_cercle_3 MADAGASCAR

18/09/2018 > 01/01/2019

Musée du quai Branly - Jacques Chirac - PARIS
expo_cercle_4 TRÉSORS DE KYŌTO

26/10/2018 > 27/01/2019

Musée Cernuschi - PARIS

LA NEWSLETTER

Juliette Agnel, « Aqisseq »

Aurélia Antoni 23 novembre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Aqisseq, qu’est-ce que c’est ? C’est le titre d’un cliché de Juliette Agnel, photographe voyageuse célébrée à la deuxième édition de Chaumont-Photo-sur-Loire (du 17 novembre au 28 février 2018). Mais c’est aussi le nom groenlandais d’une perdrix des neiges. La photographie d’une tête d’oiseau pendue au bout d’un fil… c’est glauque, mystérieux et un brin majestueux. Explications.

Juliette Agnel, Aqisseq, 2018, Groenland, Tirage fine art sur papier mat hahnemühle, 50×50 © Juliette Agnel

Nous sommes en février 2018. Juliette Agnel s’aventure en terre inconnue : un Groenland sauvage, froid et hasardeux. Pour capter l’essence de ce paysage aussi beau que dangereux, la photographe décide de s’en aller en cabane de chasseur, dans une structure rouge perdue au milieu des glaces. À l’intérieur, se trouvent des banquettes avec couvertures, une petite table et des ficelles qui pendent au plafond. Pour la plupart, des gants y sont accrochés et sèchent depuis longtemps, mais au milieu, une « petite tête blanche d’oiseau, sans corps, est suspendue à un fil au dessus du poêle » explique l’artiste. 

La photographie est prise : de douces plumes blanches sur fond bleu nuit. Le sujet est lourd de sens, le souvenir frappant. Par sa puissante photographie, Juliette Agnel nous rappelle avec grâce, que la vie ne tient qu’à un fil…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE