Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_3 MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 VAGUES DE RENOUVEAU

06/10/2018 > 06/01/2019

Fondation Custodia - PARIS

LA NEWSLETTER

De quelle couleur est « Le cheval blanc » de Gauguin ?

Aurélia Antoni 19 novembre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En 1898, un pharmacien de Tahiti commande une toile à Gauguin sur laquelle devra figurer un cheval blanc. Le peintre s’exécute alors, peignant les éléments comme il les perçoit ou les imagine : le cheval prend des teintes verdâtres, sûrement à cause des reflets de la végétation. Une transformation qui ne plaira pas du tout à son commanditaire !

Paul Gauguin (1848-1903), Le cheval blanc, 1898, Huile sur toile, H. 140 ; L. 91,5 cm, Paris, musée d’Orsay

Nous sommes en pleine montagne, à l’arrière-pays où les animaux sauvages vivent dans une flore idyllique. Les branches d’arbres et les fleurs exotiques encadrent la vue, si bien que l’on doit s’approcher à pas de loup pour observer la scène. Devant nous, un cheval solitaire boit l’eau d’un ruisseau. Derrière lui, des cavaliers nus chevauchent leurs montures. Quel paradis ! Gauguin a su jouer du cadrage, de la verticalité et de la flore ornementale pour suggérer cette impression d’apparition en pleine nature. Le vert, le bleu et l’orange vif s’harmonisent pour célébrer la symphonie des rayons du soleil en forêt. Comme à son habitude, Paul Gauguin en a fait qu’à sa tête en peignant les créatures comme il les devine sans imiter la réalité ! 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE