Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_3 MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 VAGUES DE RENOUVEAU

06/10/2018 > 06/01/2019

Fondation Custodia - PARIS

LA NEWSLETTER

« Le Tricheur à l’as de carreau » de Georges de La Tour

Aurélia Antoni 13 novembre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Si le tricheur est bien identifiable sur cette célèbre toile de La Tour peinte vers 1635-1638, les autres personnages en revanche sont nettement moins faciles à déceler. Décryptage des bonnes et mauvaises intentions…

Georges de LA TOUR (Vic-sur-Seille, 1593 – Lunéville, 1652), Le Tricheur à las de carreau, Vers 1635-1638, musée du Louvre

À droite, un jeune homme se concentre sur son jeu de cartes de pique, signe du malheur ! Nous tenons donc notre naïf personnage entrain de se faire plumer – c’est le cas de le dire, étant donné la présence de plumes sur son couvre-chef – par le tricheur en pleine action à gauche de la scène. Au milieu, une femme verse du vin et une autre à la gorge illuminée dévoile de belles perles autour du cou. Mais celles-ci ne font plus écho à une préciosité, plutôt à une vénale séduction. Nous assistons donc ici à la mise en scène des trois tentations du péché dans la « légende du fils prodigue », à savoir le vin, les femmes et le jeu. 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE