Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Le portrait de Marie-Antoinette et de ses enfants par Vigée Le Brun

Aurélia Antoni 1 novembre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Peintre officiel de Marie-Antoinette, Élisabeth Vigée Le Brun est chargée en 1787 de réaliser un ultime portrait de la reine entourée de ses enfants, afin de réconcilier sa réputation auprès du peuple français. Malheureusement, l’échec sera cuisant puisqu’en 1793, Marie-Antoinette sera décapitée. Décryptage d’une peinture qui tenta désespérément de sauver une femme condamnée…

Élisabeth Louise Vigée Le Brun, Marie-Antoinette, reine de France, et ses enfants, 1787, huile sur toile, château de Versailles

Il ne lui reste plus que 7 ans à vivre… Mais Marie-Antoinette n’en sait rien et à l’aube de la révolution française, elle cherche par tous les moyens à gagner le coeur de son peuple. Sa tentative passera par l’image.

Remarquez déjà ces trois enfants aux doux visages, installés auprès de leur mère dans un château plutôt vide et austère… C’est pour mieux nous tromper ! Car la reine, bien connue pour sa frivolité et son amour pour le luxe et l’apparat ne veut plus être représentée dans un scène théâtrale mais dans un lieu de pouvoir. Sa robe rouge fait écho à celle que portait sur un tableau, la grand-mère dévote de Louis XVI, la reine Marie Leszczynska. Un élément qui cherche également à contredire les allures de bergère que Marie-Antoinette aimait se donner lors de ses promenades au Petit Trianon. 

Ayez pitié ! Et oui, la reine n’y va pas de main morte pour susciter la sympathie des Français. Observez ce berceau vide montré par l’enfant, destiné à accueillir la princesse Sophie décédée avant l’achèvement du tableau. Le public sera-t-il enclin à l’empathie devant cette mère qui semble elle-même s’occuper de ses enfants ? La réponse est déjà connue. 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE