Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_2 CLEMENCEAU, LE COURAGE DE LA RÉPUBLIQUE

01/11/2018 > 10/02/2019

Panthéon - PARIS
expo_cercle_3 MADAGASCAR

18/09/2018 > 01/01/2019

Musée du quai Branly - Jacques Chirac - PARIS
expo_cercle_4 TRÉSORS DE KYŌTO

26/10/2018 > 27/01/2019

Musée Cernuschi - PARIS

LA NEWSLETTER

« Homme qui marche » de Giacometti, une oeuvre existentialiste

Aurélia Antoni 24 octobre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Une silhouette marche, nue, effilée et bosselée. Tout simplement. Cette sculpture est un classique de l’art contemporain et pourtant, la connaissez-vous réellement ? Mis en dialogue avec le Saint Jean-Baptiste de Rodin au musée Maillol, l’« homme qui marche » de Giacometti interroge dans une simplicité des plus déconcertantes. Réponses à toutes vos questions en quelques lignes…

Alberto Giacometti, Homme qui marche II, 1960, Plâtre, 188,5 x 29,1 x 11,2 cm
Fondation Giacometti, Paris © Succession Alberto Giacometti (Fondation Giacometti, Paris + ADAGP, Paris) 2018 

La peau fine couvre les os de ce pauvre homme qui marche. Mais vers où se dirige-t-il ? Si sa maigre apparence et sa condition humaine l’amènent inéluctablement vers sa mort, il pourrait plus simplement s’orienter vers son avenir qu’il espère meilleur, le regard droit vers l’horizon. Les bras ballants, le torse avancé, rien ne peut l’arrêter à part ses pieds qui paraissent comme englués au sol. La pauvreté, ses tourments, son présent… Chacun peut y projeter ses propres peurs qui l’empêchent de courir vers sa chance.

Sartre jugeait Giacometti comme « l’artiste existentialiste par excellence ». L »‘Homme qui marche » serait ainsi le manifeste de cette réflexion philosophique, où le plein et le vide sont repensés dans une silhouette de plus en plus filiforme. Comme aspiré par l’espace qui l’entoure. Une errance perpétuelle qui se rapporte à des questionnements métaphysiques de grande ampleur. Mais la Seconde guerre mondiale vient de s’achever, peut-on y voir également l’ombre des déportés en marche vers leurs sombres destins ?

GIACOMETTI, ENTRE TRADITION ET AVANT-GARDE

14/09/2018 > 20/01/2019

Musée Maillol – Fondation Dina Vierny

PARIS

À la rentrée 2018, le musée Maillol met à l’honneur l’artiste suisse Alberto Giacometti et propose, en collaboration avec la Fondati...

41
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE