Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 MEIJI

17/10/2018 > 14/01/2019

Musée Guimet - PARIS
expo_cercle_3 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_4 TADAO ANDO, LE DÉFI

10/10/2018 > 31/12/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 LE CUBISME

17/10/2018 > 25/02/2019

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

« Le Souper à Emmaüs » ou Caravage en fuite

Aurélia Antoni 24 septembre 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au musée Jacquemart-André, l’exposition Caravage à Rome, amis et ennemis expose la révolution artistique initiée par le peintre lombard au XVII° siècle. Après les têtes coupées, les corps en extase et les images de méditation, Le Souper à Emmaüs saisit d’émotion tant la simplicité de la scène rivalise avec la virtuosité du clair-obscur. 

Michelangelo Merisi, dit Caravage, Le Souper à Emmaüs, 1605-1606, huile sur toile, 141 x 175 cm, Pinacoteca di Brera, Milan © Pinacoteca di Brera

Nous sommes le 28 mai 1606, jour de célébration en l’honneur de l’élection du pape Paul V. Caravage connaît bien Ranuccio Tomassoni avec qui il partage des amis et un goût pour l’affrontement. Le soir même, les protagonistes se battent en duel près de la basilique San Lorenzo in Lucina. Mais la scène tourne au drame. Après un violent coup d’épée dans la cuisse, Ranuccio décède. Caravage ensanglanté est forcé à fuir vers le Sud et se cacher dans les fiefs des princes Colonna. Ce même été, il peint une scène de l’évangile. 

Après sa résurrection, Jésus se rend dans un auberge d’Emmaüs près de Jérusalem. Il rompt le pain puis le bénit du même célèbre geste déployé dans la cène. Les disciples et les aubergistes sont stupéfaits et reconnaissent immédiatement Jésus. Les énergies expressives surgissent des ténèbres en points isolés. Même le visage du Christ ne baigne pas entièrement dans la lumière, plongeant la scène dans une intensité mystique. D’ailleurs, la ressemblance avec le peintre lui-même questionne. S’identifiait-il, seul et en fuite à la figure divine ? 

CARAVAGE À ROME

21/09/2018 > 28/01/2019

Musée Jacquemart-André

PARIS

À l’automne 2018, Culturespaces et le Musée Jacquemart-André organisent une exposition consacrée à Caravage (1571 – 1610), figure e...

96
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE