Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 TADAO ANDO, LE DÉFI

10/10/2018 > 31/12/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 MEIJI

17/10/2018 > 14/01/2019

Musée Guimet - PARIS
expo_cercle_5 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay - PARIS

LA NEWSLETTER

Terres inconnues : les ateliers d’artistes de Belleville

Anne Malary 25 mai 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Nous vous annoncions il y a quelques semaines les portes ouvertes des ateliers d’artistes de Belleville (AAB). C’est à présent d’actualité, puisque l’événement dure du samedi 26 au lundi 28 mai ! Le thème, terres inconnues, est une invitation à pénétrer des lieux de création. 

 © Catherine Olivier / photo exponaute

« Il y a toutes sortes de terres inconnues,

Celles dans le monde qui nous entoure que nous n’avons jamais visitées,

Celles de nos voisins que nous n’osons pas approcher,

Celles de nos âmes qui restent mystérieuses.

Le thème des AAB cette année nous invite […] à surmonter la timidité et prendre le risque jubilatoire de découvrir des univers singuliers. Car aujourd’hui, c’est bien la mission des artistes et de l’art, que d’inviter à ouvrir son regard vers un ailleurs autre, authentique et loin du protocole. »

Écrit Delphine Epron, présidente des AAB dans son édito. Au verso, la carte des ateliers à visiter couvre tout Belleville, de Goncourt à Télégraphe.

Au point d’accueil, la galerie des AAB rue Francis Picabia, un échantillon des œuvres à découvrir est exposée sur les murs. Ces derniers sont tapissés de carrés égaux, peints, dessinés, gravés, illustrés par les artistes. En dessous sont posés sculptures et céramiques, compositions et assemblages en trois dimensions.

© Véronique Desmasures / photo exponaute

Parmi les créations qui ont attiré notre œil, les forêts en dédale de Peter Morris (Bon Foyer), les dessins « par la brûlure » de Catherine Olivier. Mais aussi cette empreinte de la terre, une macrophotographie sur laquelle émergent de minuscules pigments, Terra Incognita par Barbaba Panvini. Près d’elle une gravure, nature morte en clair-obscur de Véronique Desmasures, a la coupe d’un cliché et la surface boisée.

La peinture ample et minérale de Jeanne Céline semble tranchée dans la roche. La photographie de Raphaël Kessler réunit par le hasard du regard deux plans étrangers au même paysage. Il y a encore les montagnes en pans de couleurs de Marc Tanguy. Les portraits sculptés par Sylvie Gaudé, l’épiderme vibrant, le regard vivant. Les clichés hybrides de Laetitia Lesaffre, artiste peintre laqueur située sur la ligne du courant pictorialiste. Et les illustrations de Julia Spiers composées comme des vues « par la fenêtre », sur lesquelles les plages de couleurs gouvernent les formes.

Ce week-end, vous rencontrerez peut-être aussi quelques artistes qui ouvrent le regard…

© Julia Spiers / photo exponaute

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE