Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 ALPHONSE MUCHA

12/09/2018 > 27/01/2019

Musée du Luxembourg

- PARIS

expo_cercle_2 FRANZ WEST

12/09/2018 > 10/12/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 LES OUTILS DE JARDINS

01/04/2018 > 30/09/2018

Musée de la Coutellerie - NOGENT

LA NEWSLETTER

Mary Cassatt au musée Jacquemart-André : la Petite fille dans un fauteuil bleu

Anne Malary 8 mars 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le 9 mars, le musée Jacquemart-André dévoilera l’exposition Mary Cassatt, une impressionniste américaine à Paris. Seront notamment accrochées les vision intimes et bourgeoises de la peintre à la fin du XIXe siècle. Parmi ces captations, la petite fille sur l’affiche, au premier plan dans un fauteuil bleu…

Mary Cassatt, Little Girl in a Blue Armchair, 1878, National Gallery of Art, Washington

Elle a vécu pendant près de soixante ans en France. On la présente comme la seule peintre américaine à avoir exposé avec le groupe des impressionnistes français à Paris. Le musée d’Orsay lui consacrait une exposition en 1988. Aujourd’hui, le musée Jacquemart-André présente cette artiste intimiste… La note de tête est annoncée sur l’affiche de l’événement qui porte la Petite fille dans un fauteuil bleu conservée à la National Gallery of Art de Washington.

Vautrée au premier plan, le regard vaguement porté vers son voisin de salon, un petit chien assoupi, la fillette concentre dans son indifférence toute l’attention de qui croise son image. Car Mary Cassatt ne l’a pas seulement disposée là devant, elle a précisé son attitude détachée d’un décor quasi bicolore.

Les fauteuils de tissu bleu posés de manière hasardeuse sur une moquette gris-brun qui les abstrait, créent l’étrange paysage d’un salon impersonnel. La palette réduite tend en larges coups de brosse la toile d’un intérieur insipide. Et la lumière qui provient des baies en contre-jour finit de fixer une heure vague entre deux moments de la journée pleins et vifs. Elle révèle aussi de loin en près, la touche libre de l’artiste qui côtoie les impressionnistes.

La petite fille et le chien imposent en contraste leur complet affaissement. L’enfant se trouve là entre deux temps, dans l’ennui satisfait ou blasé qui sépare la sieste et le jeu. L’historienne de l’art Petra Chu a fait remarquer la modernité de cette représentation : Mary Cassatt dépeint une petite fille avachie, ni poupée ni icône sociale. Le modèle plait à l’artiste car l’enfant n’a pas encore intégré les gestes de la société. Dans sa robe bourgeoise, elle n’a ni l’attitude ni les convenances du milieu, elle tient plutôt le naturel relâchement.

Les sujets, la fillette et le chien, sont tous deux des indices de la présence d’Edgar Degas. Ce dernier offrit à Mary Cassatt de rencontrer son premier griffon bruxellois… et son enfant modèle ! Ils figurent parmi les sujets favoris de la peintre.

Mary Cassatt réalise la Petite fille dans un fauteuil bleu en 1878 et l’expose lors de l’exposition des impressionnistes un an plus tard, c’est son ami Degas qui l’aide à retoucher la toile.

L’exposition du musée Jacquemart-André rendra compte de l’intérêt de l’artiste pour ces personnages évaporés dans leurs pensées, seuls ou dans la foule. Et parmi eux, surtout la mère, l’enfant… et quelques griffons bruxellois.

MARY CASSATT, UNE IMPRESSIONNISTE AMÉRICAINE À PARIS

09/03/2018 > 23/07/2018

Musée Jacquemart-André

PARIS

Au printemps 2018, Culturespaces et le Musée Jacquemart-André organisent une grande rétrospective consacrée à Mary Cassatt (1844 – 19...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE