Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 ALPHONSE MUCHA

12/09/2018 > 27/01/2019

Musée du Luxembourg

- PARIS

expo_cercle_2 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 MADAGASCAR

18/09/2018 > 01/01/2019

Musée du quai Branly - Jacques Chirac - PARIS
expo_cercle_4 FRANZ WEST

12/09/2018 > 10/12/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

L’œuvre de Basquiat la plus chère au monde exposée à Brooklyn à la fin du mois !

Agathe Lautréamont 12 janvier 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Sans titre… mais pas sans valeur ! Souvenez-vous : en mai 2017, la maison de ventes aux enchères Sotheby’s faisait passer sous le marteau de son commissaire-priseur une œuvre de l’américain Jean-Michel Basquiat, battant un record : 110 millions de dollars pour l’œuvre ! Et en ce début 2018, l’heureux propriétaire de la toile a déclaré qu’elle serait exposée à Brooklyn, dès la fin du mois de janvier.

ba

Jean-Michel Basquiat, Sans titre, 1982

L’année dernière, au mois de mai 2017, le collectionneur japonais Yusaku Maezawa cassait sa (grosse) tirelire. Objet de tous les désirs : une toile de l’artiste américain Jean-Michel Basquiat, sans titre, réalisée en 1982. Montant de la facture : 110.5 millions d’euros ! La somme est un record et a, une fois de plus, soulevé de nombreuses questions sur le fonctionnement du marché de l’art et la valeur véritable de la création artistique.

L’acquéreur s’était ensuite fait très discret, évitant l’emballement médiatique au sujet de son dernier achat, jusqu’à ce qu’il refasse surface en ce tout début d’année 2018. Yusaku Maezawa a en effet déclaré que son tableau allait très prochainement être exposée pour la première fois au sein d’un musée : le Brooklyn Museum, à compter de la fin janvier.

Inestimable

L’œuvre est imposante : un mètre quatre-vingt-trois sur un mètre soixante-treize. Celle-ci, aux teintes dominantes bleutées et froide, représente une tête d’homme noire sur un fond composé de furieux coups de pinceaux. Mi-mai 2017, la pièce battit un record de vente pour un artiste américain, à l’occasion d’une vente aux enchères de la maison Sotheby’s.

Jean-Michel Basquiat entra ainsi dans l’histoire pour être le premier artiste né après le Second Conflit mondial à voir un de ses tableaux vendu plus de cent millions de dollars.

bbasq

Yusaku Maezawa pose avec sa nouvelle acquisition © DR

Et que les amoureux de l’œuvre de l’enfant terrible de l’art américain se rassurent : ils pourront très bientôt admirer la peinture au sein d’une institution culturelle. La toile sera en effet exposée du 26 janvier au 11 mars 2018 au cœur du Brooklyn Museum.

Un événement, puisque l’œuvre n’avait plus été présentée au public depuis sa vente en 1984, orchestrée cette fois-ci par Christie’s. L’heureux propriétaire de l’époque, un collectionneur qui avait souhaité garder l’anonymat, ne déboursa en ce temps-là « que » 19 000 dollars. Voilà ce qu’on peut appeler une cote qui grimpe…

Retour aux sources

Mais le lieu pour cette première exposition au public n’a pas été choisi au hasard. Comme l’explique le collectionneur Yusaku Maezawa dans un communiqué de presse publié jeudi 11 janvier dernier : « Je suis enthousiaste à l’idée d’envoyer ce chef-d’œuvre de Basquiat chez lui, à Brooklyn ». En effet, le peintre autodidacte disparu prématurément en 1988 est né à Brooklyn le 22 décembre 1960 et grandit dans le quartier de Park Slope, juste à côté… du Brooklyn Museum.

Impressionist & Modern Art preview at Sotheby's

L’oeuvre de Basquiat exposée chez Sotheby’s © Sotheby’s 2017

« J’espère que, grâce à l’exposition et le nombre important de programmes qui vont l’accompagner, les jeunes seront inspirés par ce héros de leur quartier, comme tant d’entre nous autour du monde l’ont été », a précisé le collectionneur japonais.

Après son exposition au sein du musée de Brooklyn, l’œuvre de Basquiat poursuivra ses voyages à travers le globe, puisque son propriétaire précisa au mois de mai 2017 qu’il le prêterait régulièrement à plusieurs institutions culturelles. Après cette « tournée » de différents musées, la peinture s’installera définitivement à Chiba, à l’est de Tokyo, au sein du musée que le collectionneur japonais fait actuellement bâtir.

Cet homme d’affaire nippon, qui a fait fortune dans le commerce de vêtements en ligne, est en effet à la tête d’une grande collection d’œuvres d’art. Et dans cette collection, se trouvent deux œuvres de Basquiat. Maezawa avait en effet déjà acquis une œuvre de l’américain en mai 2016, pour 57.2 millions de dollars.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE