Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Festival d’Angoulême : les 10 BD en course pour le Fauve d’or !

Agathe Lautréamont 11 janvier 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est un rendez-vous incontournable pour tous les amoureux du neuvième art. Chaque année à la fin du mois de janvier, le Festival d’Angoulême célèbre la bande-dessinée, sous toutes ses formes, de tous les horizons. En ce début d’année, le Festival a révélé les dix ouvrages finalistes qui concourent pour le très convoité Fauve d’or, sacrant le meilleur album de l’année. Découvrons donc ensemble ces dix finalistes…

Timothée Le Boucher, Ces jours qui disparaissent, Glénat

501 CES JOURS QUI DISPARAISSENT[BD].indd

Quelle serait votre réaction si, un beau matin, vous réalisiez que vous ne vivez qu’un jour sur deux ? Cette histoire incroyable, c’est celle que connaît le personnage principal de la nouvelle bande-dessinée de Timothée Le Boucher : Lubin Maréchal. Perte de conscience ? Folie qui guette ? L’enquête est prenante, passionnante et vous tient en haleine au long des 192 pages…

Jérémie Moreau, La saga de Grimr, Delcourt

SAGA DE GRIMR (LA) C1C4.indd

Âgé d’à peine trente ans, le prodige de la bande-dessinée française Jérémie Moreau offre à ses lecteurs un conte puissant, entre rite de passage initiatique et violence sourde. La Saga de Grimr, album sélectionné pour concourir au Fauve d’or, a toute ses chances. Le récit haletant est servi par un dessin au trait fin, original et qui fait souffler un vent de nouveauté sur le neuvième art.

Marion Montaigne, Dans la combi de Thomas Pesquet, Dargaud

pesquet

Pendant six mois, les passionnés d’astronomie et plus largement de science ont vécu au rythme des aventures de l’astronaute Thomas Pesquet à bord de la station spatiale internationale. Le chercheur ultra-connecté postait en effet régulièrement de magnifiques photos sur ses réseaux sociaux. Et grâce à la BD de Marion Montaigne, l’aventure continue mais cette fois-ci, grâce aux dessins et aux bulles !

Anna Sommer, L’inconnu, Les cahiers dessinés

SOmmER_LiNCONNU_475x305.indd

Épuré. C’est probablement le premier mot qui nous vient à l’esprit au moment de jeter un œil aux cases imaginées par la dessinatrice Anna Sommer. Celle-ci, avec sa BD L’inconnu, livre un troublant récit avec en toile de fond le secret, la maternité, la responsabilité. L’histoire est simple : l’héroïne Hélène découvre dans sa boutique un nourrisson abandonné. Elle décide de s’en occuper en secret.

Ulli Lust, Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien, Ça et Là

lust

Comment parvenir à vivre de son art (dans le cas de cette bande-dessinée : le dessin) alors que nous vivons dans une époque qui ne favorise plus la créativité et laisse peu, très peu de chances aux jeunes artistes ? Voilà en quelques mots le fil conducteur de la nouvelle bande-dessinée de l’autrichienne Ulli Lust, dont nous vous recommandons chaudement la lecture !

Gipi, La terre des fils, Futuropolis

gipi

L’album La terre des fils s’inscrit dans la mouvance du récit post-apocalyptique qui, depuis quelques années, fait le bonheur du cinéma et des séries télévisées. Mais Gipi n’en a pas pour autant oublié d’innerver beaucoup de poésie dans la trame de son récit, livrant au lecteur une histoire hors-norme qui ne nous laisse pas indifférent.

Zidrou & Edith, Emma G. Wildford, Soleil – Noctambule

zidrou

Des couleurs qui fleurent bon les balbutiements du XXe siècle, un trait fin et enfantin à la fois, pour un récit plein de sensibilité. Voilà ce que nous réserve cette belle bande-dessinée qui revient sur le parcours de la poétesse anglaise Emma G. Wildford, qui se lança à la recherche de son époux disparu lors d’un voyage sur les terres du nord de l’Europe…

Simon Hanselmann, Megs, Mogg & Owl, Happy Fucking Birthday, Misma

megg magg

Cette bande-dessinée est à lire comme une véritable thérapie, un exutoire pour son auteur. Simon Hanselmann, avec son bagou habituel, livre à ses lecteurs une galerie de personnages tous plus fantasques et déjantés les uns que les autres. Résultat : un univers sans nul autre pareil, un humour aussi grinçant que corrosif. On en redemande !

Golo, Istrati! T.1 Le Vagabond, Actes Sud BD

golo

Voici une biographie dessinée qui ne manque pas d’humour, de légèreté mais aussi de tendresse. Golo a décidé de focaliser son trait et son imagination sur l’écrivain roumain Panaït Istrati (1884- 1935), un homme qui aimait par-dessus tout l’aventure, le voyage et la découverte d’autrui. Une belle leçon de douceur et d’imagination.

Ed Piskor, Hip-Hop Family Tree, Papa Guédé

hiphop

Comment passe-t-on d’un mouvement marginal à un véritable langage musical ? C’est la question que s’est posé le dessinateur Ed Piskor, ce qui l’amena à se lancer dans la réalisation d’une bande-dessinée en plusieurs volumes, revenant sur la genèse, le développement, mais aussi l’avenir du hip-hop. Angoulême a décidé d’inclure dans sa sélection ce troisième volume d’une riche exploration musicale.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE