Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 ALPHONSE MUCHA

12/09/2018 > 27/01/2019

Musée du Luxembourg

- PARIS

expo_cercle_2 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 MADAGASCAR

18/09/2018 > 01/01/2019

Musée du quai Branly - Jacques Chirac - PARIS
expo_cercle_4 FRANZ WEST

12/09/2018 > 10/12/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Jérusalem : découverte d’un sceau vieux de 2700 ans !

Agathe Lautréamont 3 janvier 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Après la découverte des vestiges d’un monastère vieux de deux millénaires en Israël en toute fin d’année 2017, le petit pays du Moyen-Orient refait parler de lui alors que 2018 n’en est qu’à ses premiers balbutiements. Une équipe d’archéologues a en effet annoncé avoir retrouvé un petit sceau en argile vieux de plus de deux mille sept cents ans, sur un site de fouilles en plein cœur de Jérusalem. Une découverte petite par la taille, mais grande pour la recherche…

jerusalem-decouverte-d-un-sceau-du-gouverneur-de-la-ville-vieux-de-2-700-ans (1)

Le minuscule sceau d’argile présenté à la presse © AFP

Il y a encore peu, les historiens ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur l’existence, ou non, de gouverneurs à la tête de la ville de Jérusalem, en Israël. Une toute récente découverte archéologique devrait peut-être, désormais, les mettre d’accord. Car si la trouvaille est très petite par la taille (à peine la circonférence d’une pièce de monnaie) son poids archéologique, lui, est véritablement d’ampleur.

Trouvaille d’ampleur

afp

Le sceau est de la taille d’un petit bouton © Autorité israélienne des Antiquités

Et cette trouvaille, c’est un tout petit sceau fait en argile, daté d’environ deux mille sept cents ans, qui a été retrouvé à Jérusalem et officiellement présenté à la presse par l’Autorité israélienne des Antiquités. Cet objet serait une première preuve matérielle de l’existence d’un gouverneur dans cette ville du Moyen-Orient.

L’artefact, tout rond et de la taille d’un bouton de chemise est très fragile et a été exhumé dans un bâtiment situé sur l’esplanade du mur des Lamentations, au cœur de la Vieille ville de Jérusalem.

L’artefact aurait été frappé entre le VIe et le VIIe siècle avant Jésus-Christ et surtout est l’illustration de l’existence d’un dirigeant ou d’un gouverneur dans la ville de Jérusalem, à une époque où l’on aurait construit le premier temple juif dans la ville sainte. En tout cas, c’est ce qu’a expliqué l’Autorité Israélienne des Antiquités lors de la présentation officielle du petit objet à la presse.

shlomit

 Dr. Shlomit Weksler-Bdolah présentant le sceau © Autorité israélienne des Antiquités

Que peut-on voir sur la face de ce sceau en bon état de conservation ? Ce sont deux hommes, revêtus de robes et se faisant face tout en tendant la main, avec ce qui paraît être un motif de lune entre les deux mains tendues par les personnages. Juste en-dessous du duo de protagonistes, on peut déchiffrer une inscription en ancien hébreu précisant : « Au gouverneur de la ville », ce qui correspond aux fonctions de maire.

Les archéologues ont précisé que le sceau devait avoir été attaché à une livraison, et servait de logo, de souvenir, envoyé au nom du gouverneur de la ville. La chercheuse Dr. Shlomit Weksler-Bdolah, qui a participé au chantier de fouilles au niveau du Mur des Lamentations, n’a pas caché son enthousiasme face à cette trouvaille.

Corroborer la Torah

« C’est une découverte très rare », a-t-elle affirmé. En effet, ce tout petit sceau viendrait confirmer ce qu’avancent les écritures saintes, à savoir qu’il y a plus de deux millénaires, un gouverneur se trouvait à la tête de la ville de Jérusalem.

« L’importance de cette découverte réside dans le fait que jusqu’à présent, nous ne connaissions l’expression de ‘gouverneur de la ville’ que par les textes sacrés », a-t-elle souligné. « C’est la première fois que nous trouvons cette mention dans un contexte archéologique. » Cependant, demeure une inconnue : le sceau ne mentionne hélas pas le nom de ce mystérieux dirigeant de Jérusalem… Toujours est-il que l’histoire n’est pas terminée pour le petit artefact. Celui-ci va désormais subir une batterie d’analyses, qui devraient confirmer son lien avec la ville de Jérusalem.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE