Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 L'ENVOL, OU LE RÊVE DE VOLER

16/06/2018 > 28/10/2018

La maison rouge

- PARIS

expo_cercle_2 RODIN ET LA DANSE

06/04/2018 > 22/07/2018

Musée Rodin - Paris - PARIS
expo_cercle_3 HABITER MIEUX HABITER PLUS

05/04/2018 > 02/09/2018

Pavillon de l’Arsenal - PARIS
expo_cercle_4 GUERNICA

27/03/2018 > 29/07/2018

Musée Picasso - PARIS

LA NEWSLETTER

La Roche de Solutré est maintenant un site classé

Anne Malary 2 janvier 2018

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Trois illustres sommets de Saône-et-Loire, la Roche de Solutré, celle de Vergisson et le Mont de Pouilly, sont depuis mercredi reconnus comme un site « remarquable méritant(ant) reconnaissance nationale », selon les mots du ministre de la Transition écologique.

Un ensemble de monuments naturels

François Mitterrand en faisait l’ascension chaque dimanche de Pentecôte. Ce sont trois sommets calcaires qui regardent les vignes du Mâconnais donner le vin blanc Pouilly-Fuissé.

Mercredi 27 décembre, Nicolas Hulot a signé le décret reconnaissant le classement de ce site composite, à présent « doté d’une protection cohérente, qui couvre l’ensemble du paysage formé par ces monuments naturels » situés au sud de la Bourgogne.

Un long travail de protection

Depuis le début du XXe siècle, ce site a été l’objet d’un travail de protection afin qu’il soit reconnu comme un patrimoine « naturel et culturel » à transmettre aux générations à venir.

Il s’agit de fait du résultat d’un phénomène géologique exceptionnel, et de l’un des plus grands gisements préhistoriques européens datant de l’âge solutréen (de 20 000 à 15 000 avant notre ère). En 1866, deux géologues – Henry Testot-Ferry et Adrien Arcelin – y découvrent des ossements de chevaux, de bisons, d’aurochs et de mammouths. Les trois escarpements auraient été occupés par des hommes du Moustérien il y a 52 000 ans.

Le musée département de la Préhistoire expose les artefacts des hommes du Paléolithiques, qui attestent de la pratique de la chasse sur les lieux. Ossements, outils, silex… Disent la vie d’avant de ce site aujourd’hui protégé.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE