Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_2 TADAO ANDO, LE DÉFI

10/10/2018 > 31/12/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 ALPHONSE MUCHA

12/09/2018 > 27/01/2019

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_5 JOAN MIRÓ

03/10/2018 > 04/02/2019

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Havre dans les yeux de 17 photographes au MuMa

Agathe Lautréamont 21 décembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Pour sa nouvelle exposition temporaire, qui a ouvert ses portes le 25 novembre dernier et les refermera le 18 mars prochain, le Musée d’Art Moderne André Malraux dominant le port du Havre a choisi de rendre hommage à sa ville. Ville unique, ville mystérieuse, ville à la riche histoire, souvent mouvementée. Pour ce faire, des photographes et des vidéastes ont été invités à livrer leur regard sur la commune normande. Un accrochage original, qui renouvelle l’image de cette cité portuaire.

hav1

Des rencontres cachées au coin d’une ruelle éclairée par un lampadaire grêle. Un chemin secret entre deux bâtiments de briques au charme désuet. Une histoire à s’inventer, imaginer le récit d’une lumière projetée sur la surface de l’eau qui clapote dans le port. C’est un peu tout cela, la nouvelle exposition du MuMa du Havre : parler de la ville normande comme aucun artiste ne l’avait fait auparavant. C’est là le fil conducteur de « Comme une histoire… Le Havre ».

Et pour ce faire, quoi de mieux que de solliciter la créativité de jeunes imaginations contemporaines ? L’image désincarnée, photographie et cinéma, viennent ouvrir de nouvelles voies visuelles sur une commune qui recèle nombre de surprises.

Si on ne craint plus aujourd’hui que la photographie soit capable de voler les âmes, nul doute que les clichés présentés par les photographes dans ce parcours temporaire sont tout de même parvenu à en capter quelques fragments, intenses, suspendus dans un moment figé à tout jamais par les boîtiers numériques ou argentiques.

hav 4

Comme une histoire… Le Havre © MuMa Le Havre

Certaines œuvres exposées, à l’instar des images de Véronique Ellena et de Matthias Koch, pourraient même brouiller les pistes et nous amener à nous demander si nous ne venons pas de réaliser une incursion dans le monde du dessin en regardant la photographie. Mélanger le crayon et le pixel ? Un rêve ! Et bien justement : c’est là toute l’intention de l’exposition du Musée du Havre, à savoir inviter ses visiteurs à rêver un peu au sujet de la ville.

Ici, pas de travail documentaire ou d’urbanisme qui se serait révélé un peu simple, mais bien des visions très poétiques et amoureuses d’une commune qui a tant à raconter. Le noir et blanc de Lucien Hervé nous renvoie directement aux temps de l’après-guerre tandis que d’autres monochromies, comme celles de Charles Decorps, Corinne Mercadier et Olivier Mériel parlent du temps présent en exploitant des techniques issues du passé (mais qui connaissent néanmoins un conséquent regain d’intérêt, ces dernières années).

hav3

Comme une histoire… Le Havre © MuMa Le Havre

Certains ont fait le choix du graphisme, via des lignes directrices coulés dans le béton très prononcées, qui révèlent bien une architecture construite dans l’immédiat de la fin du second conflit mondial.

D’autres ont opté pour une esthétique entre ombre et clarté, mettant en valeurs les éclairages électriques publics venant jeter des lumières étranges sur des façades qui ont vu passer tant de décennies. Mais ce qui frappe, c’est que les artistes ont tous en commun d’avoir révélé, de par leur regard unique et acéré, une ville somme toute intemporelle, que l’on prend plaisir à parcourir via un cheminement artistique unique.

hav2

Comme une histoire… Le Havre © MuMa Le Havre

Nullement figées dans la pierre, les façades des immeubles prennent soudainement vie grâce à des colorimétries savamment maîtrisées et des cadrages inventifs.  Dans le travail de Dana Levy et de Sabine Meier, on ne sait plus très bien d’où provient cette lumière : de l’intérieur ou de l’extérieur ?

C’est comme si la commune produisait son propre éclat. Magique. Alors une grande émotion nous saisit, car nous assistons à des rencontres, esthétiques, humaines, visuelles, architecturales. C’est là toute la force de l’exposition du MuMa : des croisements. Très réussis.

 

partenaire-créa-adrien

COMME UNE HISTOIRE...

25/11/2017 > 18/03/2018

Musée d’art moderne André Malraux

HAVRE (LE)

En écho à l’exposition de la BnF Paysage français qui retrace 30 ans de missions photographiques sur le territoire national, le MuMa du...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE