Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 ARTISTES & ROBOTS

05/04/2018 > 09/07/2018

Grand Palais - PARIS
expo_cercle_4 SUBODH GUPTA

13/04/2018 > 26/08/2018

Monnaie de Paris - PARIS

LA NEWSLETTER

Égypte : deux tombes vieilles de 3 500 ans ouvertes face à la presse

Agathe Lautréamont 13 décembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Nous vous en parlons régulièrement sur exponaute car comme vous, nous sommes passionnés d’archéologie et d’égyptologie : le sol égyptien est riche, très riche. À tel point qu’il ne se passe pas un mois sans que l’influent Ministère des Antiquités Égyptien n’annonce une nouvelle découverte. En cette mi-décembre, ce sont deux tombes mises au jour à Louxor qui ont été ouvertes en grande pompe, devant un panel de journalistes spécialement conviés pour l’occasion…

mom

Un scientifique présente aux journalistes plusieurs pièces retrouvées dans les tombes © AP – Photo

Samedi 9 décembre dernier, un aréopage de journalistes égyptiens et internationaux avait été convié à se rendre sur un chantier de fouilles archéologiques, à proximité de la ville de Louxor. Objectif de cet événement presse : permettre aux photographes et rédacteurs d’assister à l’ouverture de deux tombes vieilles de trois mille cinq cents ans.

Ce n’est pas un secret : la mise au jour d’un vestige archéologique est toujours un événement médiatique majeur pour l’Égypte, qui communique systématiquement sur ces sujets. Objectif évident : faire revenir dans le pays les touristes, qui représentent un pilier de l’économie de cette nation du nord de l’Afrique.

Mise en scène

C’est ce qui explique la grande mise en scène qui s’est tenue la semaine dernière. Les deux tombes au centre de l’attention du ministère ont en réalité été découvertes par l’archéologue allemande Frederica Kampp il y a maintenant deux décennies, bien qu’elles n’avaient encore jamais été présentées officiellement à la presse. Ce jour-là, des archéologues égyptiens ont également été conviés par le Ministère afin de réaliser une sorte de visite guidée des tombes, et répondre aux questions des journalistes.

Une mise en scène donc, mais que l’on comprend parfaitement lorsqu’une part importante de l’économie du pays repose sur l’industrie du tourisme. L’Égypte est malheureusement une cible privilégiée pour les islamistes de tous poils qui cherchent à mettre économiquement à genoux le pays. L’année 2015-2016 a connu un nouvel effondrement de l’activité touristique, avec -25% d’entrées touristiques (ce qui représente un revenu en baisse de 42% pour l’État).

Egypt Antiquities

Deux scientifiques présentent une momie à la presse © AP – Photo

Les deux tombes révélées à la presse la semaine dernière se trouvent dans la nécropole de Draa Abul-Naglaa, le long de la rive ouest du Nil, non loin de Louxor et de sa célèbre Vallée des Rois. Les chercheurs estiment qu’elles ont été construites à l’époque des XVIIe ou XVIIIe dynasties, mais elles n’ont cependant pas accueilli de roi ou de reine en leur sein. Les fouilles orientent les archéologues vers la dernière demeure de hauts dignitaires.

Bien que peu importantes, le ministre des Antiquités Khaled El-Enany a tenu a beaucoup communiquer sur cette trouvaille, soulignant la riche collection funéraire, la finesse des peintures murales et la délicatesse d’une statue de femme retrouvée dans une des deux tombes. Au journal égyptien Al-Ahram, l’homme politique a même déclaré : « « Il semble que nos lointains ancêtres égyptiens donnent leur bénédiction à l’économie égyptienne, car ces découvertes constituent une excellente publicité pour le pays et son industrie touristique. » Espérons, pour l’économie et la stabilité du pays, qu’il dise vrai.

tout

Une fresque retrouvée dans la seconde tombe © AP – Photo

La première tombe se compose d’une cour, comportant en son centre un puits funéraire de six mètres, qui dessert quatre chambres distinctes. Dans ces chambres, les archéologues ont retrouvé des fragments de sarcophage ainsi que de belles fresques peintes sur les murs. Au sein du second complexe funéraire, a été retrouvée une momie encore enveloppée dans son linceul de lin, un beau masque mortuaire peint, des éléments de vaisselle en argile et une partie de sarcophage richement décoré. Pas moins de 450 petites statuettes en bois, argile et faïence ont également été retrouvées.

Ces trouvailles vont donc venir encore enrichir les fonds permanents des musées égyptiens, qui croulent sous les antiquités issues de la très riche histoire du pays. Il ne reste maintenant qu’à souhaiter que le tourisme mondial souhaitera de nouveau converger vers l’Égypte qui, depuis tant d’années, cherche à se sortir de plusieurs crises politiques majeures (Printemps Arabe, destitution de Mohamed Morsi…) et surtout à lutter face à plusieurs attaques terroristes sur son sol.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE