Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 ALPHONSE MUCHA

12/09/2018 > 27/01/2019

Musée du Luxembourg

- PARIS

expo_cercle_2 PICASSO. BLEU ET ROSE

18/09/2018 > 06/01/2019

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 MADAGASCAR

18/09/2018 > 01/01/2019

Musée du quai Branly - Jacques Chirac - PARIS
expo_cercle_4 FRANZ WEST

12/09/2018 > 10/12/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Trois bonnes raisons de découvrir Strasbourg, Laboratoire d’Europe

Agathe Lautréamont 5 décembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis le 23 septembre et jusqu’au 25 février 2018, Strasbourg fête son histoire, son dynamisme culturel, son passé mais également, bien sûr, son avenir. L’événement culturel « Laboratoire d’Europe : Strasbourg 1880-1930 » propose un bond dans le temps, des arts décoratifs à l’histoire naturelle en passant par la sculpture et la peinture. Alors que les festivités battent leur plein, voici trois bonnes raisons de filer découvrir cette saison exceptionnelle.

1 – Une programmation complète

Spindler-St-Léonard_004

Charles Spindler, Salon de musique, Paris, 1900

« Laboratoire d’Europe : Strasbourg 1880-1930 », ce n’est pas simplement une seule exposition, bien au contraire ! Dans ce festival consacré à l’histoire de la ville de l’est de la France, nous avons en effet la possibilité de visiter toute une série d’accrochages, abordant chacun une thématique précise en lien avec cette période de la ville. Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, Musée Zoologique, Musée des Beaux-Arts, Palais Rohan / Galerie Heitz, musée d’Arts du Moyen-âge, Musée archéologique, Musée alsacien, Musée historique de la ville de Strasbourg

Vous l’aurez compris, que l’on s’intéresse à la créativité contemporaine ou que l’on soit plutôt porté sur l’architecture, il y en a absolument pour tous les goûts dans ce programme presque encyclopédique, qui explore sa thématique avec brio, pédagogie et beaucoup, beaucoup de clarté. Le tout, évidemment, servi par une scénographie qui vient apporter un plaisir de visite essentiel. On y passe des heures, on apprend l’histoire de la ville et sa place dans l’Europe actuelle…

2 – Un parcours pluridisciplinaire

minéralogie - wulfenite

Wulfenite – photo Bernard Braesch © Université de Strasbourg

L’idée novatrice de l’événement « Laboratoire d’Europe : Strasbourg 1880-1930 » est simple : proposer via un parcours riche en expositions et conférences une illustration la plus complète possible de la vie culturelle strasbourgeoise entre la fin du XIXe siècle et le premier tiers du XXe siècle. Un thème novateur, mais qui demande un parcours ambitieux et vaste !

On aurait pu émettre quelques réserves en prenant connaissance des intentions de la ville de Strasbourg, mais le fait est que le résultat est parfaitement réussi et maîtrisé ! Si bien sûr, il est impossible d’être exhaustif en matière d’histoire culturelle, il est cependant possible de s’en rapprocher, comme nous le prouve Strasbourg…

La ville a sollicité ses musées, ses galeries, ses espaces culturels afin que tous prennent part à ce parcours d’expositions novateur et très instructif. Les arts, immanquablement, sont abordés (notamment au MAMCS), on approche aussi les questions de sciences naturelles, de biologie, de musique classique, de théâtre, de design et de politique grâce à ce parcours incroyablement riche.

3 – Un discours ouvert sur le monde

Dyck_Portrait de Luiga Cattaneo Gentile_mba 200_mb

Antoon van Dyck, Portrait présumé de Luigia Cattaneo Gentile, vers 1622 © Musées de Strasbourg

Si nous nous attardions un instant sur le titre même de l’événement ? Que signifie « Laboratoire d’Europe : Strasbourg 1880-1930 » en vérité ? Pour comprendre ce titre, il convient d’opérer un retour en arrière et de se pencher sur l’histoire complexe et riche à la fois de la ville de Strasbourg. On le sait, la cité de l’est de la France a été régulièrement ballottée entre l’Hexagone et nos voisins, l’Allemagne. De ces incessants va-et-vient, Strasbourg a cependant su tirer un formidable pouvoir d’attraction.

La cité se situe en effet à un véritable carrefour, déjà entre les deux pays suscités mais aussi plus généralement aussi pour les autres pays de l’Europe de l’ouest. Pays scandinaves, Belgique, Pays-Bas, Suisse… Autant d’influences étrangères qui ont pu transiter par les rues de grès rose de Strasbourg. Ainsi n’y a-t-il rien d’étonnant à constater qu’à la fin du XIXe siècle, la ville s’est transformée en véritable cœur battant pour la culture européenne alors en construction. Cette construction, bien sûr, nous est parfaitement racontée par la saison culturelle que nous vous conseillons de découvrir !

 

partenaire-créa-adrien

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE