Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

La Propriété Caillebotte à Yerres : promenade culturelle, forestière et idyllique

Agathe Lautréamont 4 décembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Laissée à l’abandon il y a encore deux décennies, la Propriété Caillebotte a su renaître de ses cendres et ce, grâce au soutien du département de l’Essonne, de la ville de Yerres et des très nombreux donateurs qui ont apporté leur contribution financière à la remise en état du domaine. Aujourd’hui, maison, parc, potager et kiosque ont retrouvé toute leur superbe. Un éclat d’autant plus impressionnant que la propriété revient de loin… Promenons-nous dans ce poumon vert et bucolique d’Île-de-France.

1- LE CASIN ©Ville de Yerres

© Ville de Yerres

D’abord, prendre le temps de s’imprégner de l’atmosphère. Le tumulte de la rue a été laissé derrière nous lorsque nous avons poussé le portillon de la Propriété Caillebotte, à Yerres (91). On emprunte des chemins de terre battue et de gravier qui ont été précisément foulés par le peintre français Gustave Caillebotte (1848-1894), on aperçoit les différentes constructions qui constituent le patrimoine bâti de cette riche propriété du XIXe siècle, pour un délicieux retour dans le temps.

De nombreuses essences ont été plantées ou replantées au long des travaux dans le vaste parc, qu’ils se dressent au milieu de pelouses maîtrisées par la main de l’homme ou le long du cours de l’Yerres, rivière qui servit de sujet à d’indénombrables toiles du peintre français. Et entre les frondaisons de platanes, de chênes ou de cèdre du Liban, la façade blanche, immaculée de la maison de l’artiste semblerait presque nous toiser, si elle ne nous invitait pas silencieusement à découvrir ses trésors intérieurs…

8- Le Casin ©Christophe Brachet

© Ville de Yerres

Pas moins de vingt années de travaux auront été nécessaires pour totalement réhabiliter cet espace naturel et culturel. Deux décennies de réflexion, de construction, de rénovation mais aussi d’imagination. Et tout ce labeur est arrivé à son terme dans le courant de l’été 2017. Chez exponaute, c’est au cœur de l’automne que nous avons poussé les portes de la propriété, afin de découvrir avec beaucoup de bonheur l’endroit où vécut le célèbre peintre, de 1860 à 1879 et où il posa sans cesse son chevalet.

Tant et si bien que ce sont pas moins de 580 dessins et peintures qui ont été exécutés entre les murs de la propriété ! Et ces lieux, le grand public peut s’amuser à les reconnaître grâce à une application numérique mise au point par la commune de Yerres. À l’entrée de la Maison Caillebotte, vous sera proposée une tablette numérique qu’il suffira de placer devant vous : le petit écran scannera le paysage et vous révèlera quelle œuvre a été réalisée à l’endroit où vous vous tenez !

Salon de jeu

© Ville de Yerres

La visite de la Propriété Caillebotte se fait donc dans une atmosphère chargée d’émotion. On revit l’histoire de Gustave Caillebotte et de son épouse, Alice Caillebotte, on les imagine flânant dans leur grand parc de onze hectares entre terre et eau et entre les murs de la maison ou de l’orangerie, on redécouvre l’ambiance typique du XIXe siècle. Casi Italien, glaciaire et kiosque oriental viennent parfaire un décor déjà ravissant. En été, les visiteurs de la Propriété peuvent faire une promenade en barque sur le cours calme de l’Yerres.

Après une marche rafraîchissante dans le parc arboré de l’impressionniste, passons maintenant le seuil de la superbe demeure à l’italienne qui se dresse juste à l’entrée de la propriété. La maison fut probablement érigée à la toute fin du XVe siècle et compte plusieurs pièces chacune décorée dans une atmosphère définie et un goût exquis, havre de paix et d’inspiration majeure pour l’artiste.

Salle à manger

© Ville de Yerres

Tout a été entièrement rénové, du salon à l’atelier en passant par la salle de billard ou le petit salon de musique. Salle à manger et bibliothèque ont été remeublées dans le goût de l’époque de Caillebotte tandis qu’au premier étage, il nous est donné la possibilité de retrouver une partie du mobilier original, dans ce qui fut la chambre de l’artiste et de son épouse.

Magnifique donc, est cette promenade éclairante sur un peintre célèbre et agréable en toute saison, pour peu que l’on sache apprécier tous les petits trésors offerts par la nature. Alors, si vous avez envie de coupler promenade artistique et bucolique, vous savez où aller !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE