Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Strasbourg, Street Art en toute saison !

Anne Malary 29 novembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis plusieurs années les rues de la capitale alsacienne se couvrent de peintures… et depuis quelques jours, les boîtes aux lettres aussi sont revêtues de l’art des bombes et des pochoirs. Comme un prélude à Noël qui réserve aux promeneurs de Strasbourg un marché OFF en couleurs avant le printemps 2018.

Les street-artistes œuvrent sur les boîtes aux lettres de Strasbourg © Top Music

Des couleurs d’automne…

La Poste a convié 10 street-artistes à prendre pour toiles urbaines les boites aux lettres de Strasbourg. Ce sont donc 14 œuvres qui sont visibles dans le quartier de la Gare sur les objets que l’on frôle indifféremment par des gestes quotidiens.

Les boîtes sont ainsi couvertes par l’artiste Miskar d’animaux de la savane : un tigre bondissant de la gueule de la boîte, qui a l’arrière-train d’un éléphant. Double face animale et incarnée sur un objet fixe mais dynamisé, usuellement couvert de tags sauvages !

La façade du 18, rue Kuhn à Strasbourg, où sera affiché un calendrier de l’Avent monumental — Google Street View

…et l’annonce de Noël

Les couleurs du street-art continuent de couvrir Strasbourg déjà prête à fêter Noël en son marché. Ce dernier s’organise en OFF une fois encore. Il s’agit d’une troisième édition parallèle, qui intègre cette année un parcours street-art justement dans le quartier de la Gare, cœur urbain et street-artistique de la ville, vivier de la création à contempler.

L’invitation à dévier de la place Grimmessein est relayée par l’application Strasmap, qui permet de trouver les emplacements des œuvres et d’obtenir plus d’informations sur les artistes. Et à partir du 1er décembre pourra y figurer un calendrier de l’Avent en Street Art géant au 18, rue Kuhn : chaque jour à 17h30 et jusqu’au 24 décembre, une œuvre sera révélée sur la façade du bâtiment.

 Love me, love me not peint par FAILE au WNYC Transmitter Park de Brooklyn à l’occasion de la 8ème Climate Week à New York City © faileart

Avant 2018

Ces événements confirment l’ancrage du Street Art à Strasbourg, dont le Musée d’Art Moderne et Contemporain vient d’envoyer une invitation… Il convie en effet le collectif FAILE, basé à Brooklyn, à fêter ses 20 ans !

Ce sera en mai prochain que pourra débarquer ce collectif d’artistes peintres, graphistes et illustrateurs de New York. Inspirés de la culture underground new-yorkaise, depuis les années 2000 les artistes puisent dans l’art du graffiti l’effet de l’immédiat et de liberté. Depuis 15 ans les murs urbains sont les supports anonymes de leurs œuvres éphémères en pochoir, en collages et fresque, en mosaïque… dans le souvenir notamment de Basquiat et de Roy Lichtenstein.

Si le collectif est aujourd’hui reconnu au point d’avoir un studio, d’avoir été exposé deux fois en solo, de créer pour les galeries – et la Tate Modern de Londres aussi ! – des pièces plus intérieures, il poursuit son œuvre à l’air libre des villes. Car il s’exporte et appose aussi sa marque à Tokyo, Paris, Londres, Barcelone, Madrid et Berlin, Amsterdam et Lisbonne… bientôt Strasbourg ? Puisqu’il s’agit d’un lieu lumineux pour l’art urbain, même après les nuits et les jours de Noël.

Les ballets de Faile pour le New York City Ballet © faileart – Strip Art Blog

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE