Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les œuvres marquantes de la collection Marin Karmitz

Louise Labadie 29 novembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Exposée pour la première fois, la collection de Marin Karmitz réunit à la Maison Rouge près de 400 œuvres jusqu’au 21 janvier 2018. Composée de photographies, de tableaux, de sculptures et d’installations contemporaines, nous avons choisi pour cet article de sélectionner quatre œuvres qui nous ont particulièrement marqué.

L’inconnue de la Seine de Man Ray : pour l’anecdote

Mray.003

Man Ray, L’inconnue de la Seine, 1960 © Man Ray, Adagp, 2017

C’est l’histoire de cette jeune fille noyée qu’un employé de la morgue aurait trouvé si belle qu’il fit un moulage de son visage. Durant les années qui suivirent, de nombreuses copies de ce masque sont réalisées puis commercialisées et habillent étrangement les intérieurs bourgeois de Paris au XIXème siècle. Plutôt énigmatique, ce sourire figé sur son visage, alors que la mort l’a déjà emportée…

De nombreux écrivains et artistes se sont emparés de cette légende urbaine suscitant leur curiosité et inspirant leur imagination. Elle est notamment choisie par Louis Aragon pour figurer le personnage de Bérénice dans Aurélien, que Man Ray illustre avec une série de photographies. Cette figure annonce à l’époque, l’avènement de l’anonymat dans une société où l’urbanisation est en pleine croissance et les faits-divers s’enchaînent.

Animitas Blanc de Christian Boltanski : pour ce moment de zénitude

_DSC2146

Christian Boltanski, Animitas blanc, Canada, © Christian Boltanski, Adagp, 2017

Grand ami du cinéaste, Christian Boltanski est très présent dans sa collection. Il propose notamment cette installation monumentale Animitas Blanc dont la toute première version se trouvait au pied du volcan Lascar dans le désert d’Atacama au Chili, lieu de pèlerinage indien. Composée de centaines de clochettes, l’œuvre évoquait les « petites âmes » (traduction d’animitas) en référence aux ancêtres commémorés par ces populations.

C’est un moment de méditation que Christian Boltanski offre aux spectateurs, captivés par le mouvement et le son des clochettes qui résonne dans la salle. L’installation de papiers froissés devant l’écran évoque le côté éphémère de l’œuvre ainsi que la brièveté de notre existence et invite au recueillement.

Chéa de Laurence Leblanc : pour sa sensibilité

Chéa, Cambodge 2000 Laurence Leblanc

Laurence Leblanc, Chéa, Cambodge, 2000 © Laurence Leblanc

Lauréate du prix Nièpce 2016, Laurence Leblanc dévoile à travers cette photographie une grande sensibilité. Elle la réalise en 2000 à Phnom Penh au Cambodge. En noir et blanc, cette photographie représente la silhouette vaporeuse d’un enfant qui se trouve au bord d’un fleuve. Le traitement de l’image évoque la fragilité de ce petit garçon que l’on perçoit tel une ombre. En effet, à travers le sentiment diffus que dégagent, ces clichés l’artiste semble capturer l’invisible.

Raden adjeng indrasapoetra java de Gotthard Schuh : pour son regard poétique

IMG_1031

Gotthard Schuh, Raden adjeng indrasapoetra java, 1938 © Exponaute

Gotthard Schuh débute tout d’abord sa carrière d’artiste en tant que peintre et se tourne ensuite vers la photographie, appréciant particulièrement son côté instantané et son intérêt documentaire. En effet, son travail s’inscrit dans le photo-journalisme qu’il s’approprie en apportant un regard poétique à ses clichés. Gros plans, constructions géométriques, sa technique participe aussi à la modernité photographique au début des années 1930.

Le cadrage serré de ce portrait dévoile l’intimité de ce modèle à moitié dénudé. Son regard, porté vers l’extérieur nous invite à imaginer son histoire.  Ces photographies font preuve d’une véritable sensibilité, capturant les différents visages de notre monde, de manière très touchante.

LA COLLECTION MARIN KARMITZ ÉTRANGER RÉSIDANT

20/10/2017 > 21/01/2018

La maison rouge

PARIS

La maison rouge poursuit son cycle consacré aux collections privées et présente au cours de l'automne 2017 la collection de Marin Karmit...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE