Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Japonismes 2018 : le programme d’une grande saison culturelle

Agathe Lautréamont 29 novembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Amateurs du Japon ou passionnés d’événements culturels internationaux au sens large, ce qui va suivre risque d’attirer votre attention. À partir du mois de juillet 2018, un drapeau affichant un cercle rouge sur fond blanc va flotter dans tout Paris et, plus largement, en Île-de-France. C’est en effet l’été prochain que commencera la saison culturelle « Japonismes 2018 : Les âmes en résonance », afin de fêter le 160e anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaises. Théâtre, art, musique, cinéma et gastronomie sont au programme…

Foisonnement

e

© Japonismes 2018

Annonçons-le d’emblée : il nous sera impossible de parler de la totalité de la programmation de la saison Japonismes 2018 dans cet article. En effet, un coup d’œil rapide à l’agenda prévisionnel pour la période juillet 2018 – février 2019 dévoile un long, long, long programme empli de surprises, de spectacles, d’accrochages et autres conférences. Aussi allons-nous commencer cet article en focalisant notre attention sur les différentes expositions qui se tiendront pendant toute cette programmation franco-japonaise, qui sera inaugurée l’été prochain par le Président de la République Emmanuel Macron et le Premier Ministre japonais Shinzō Abe.

Au sein du Centre Pompidou, carte blanche sera donnée à l’artiste contemporain Ryoji Ikeda, qui imagine une œuvre visuelle et sonore. Du côté du Petit Palais, l’artiste de la période Edo Itō Jakuchū sera placé sous les feux des projecteurs, maître de l’estampe indépendant et excentrique. Au Musée Guimet, évidemment de la partie, c’est un long parcours sur la période Meiji (de 1868 à 1912), période charnière dans l’histoire du Japon où l’archipel a connu un essor industriel et commercial sans précédent.

En poussant les portes des Arts Décoratifs de Paris, on entrera dans l’exposition « Japon – Japonismes : 150 ans d’échanges entre France et Japon », un parcours que l’on devine déjà riche et qui abordera la question du design et des arts déco sous le prisme des échanges entre les deux pays.

Grand écran

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

© Japonismes 2018

Saviez-vous qu’il fut un temps où le cinéma japonais produisait autant de longs-métrages qu’Hollywood ? Si aujourd’hui la productivité s’est quelque peu régulée, la qualité n’a jamais déserté les salles obscures nippones. Le cycle consacré au cinéma de la saison Japonismes 2018 s’attachera bien sûr à revenir sur de célèbres figures du 7e art asiatique, à l’instar du célébrissime Akira Kurosawa, de Kinji Fukasaku (à qui l’on doit Battle Royale), Takeshi Kitano (acteur mais aussi réalisateur du poétique Dolls) ou encore Hideo Nakata (qui a réalisé l’emblématique film d’épouvante Ringu)…

Mais pas que ! La Cinémathèque Française explorera pas moins d’un siècle de cinéma japonais à travers une sélection de cent films, des origines du 7e art au pays du Soleil Levant (1920-1930) à nos jours. Prévoyez de (grosses) quantité de pop-corn, car il y aura matière à visionner pendant ce réjouissant cycle de projection !

Gastro and co…

EITETSU+FU-UN+no+KAI(©S.Oguma)

© Japonismes 2018

Un peu plus éloigné de notre ligne éditoriale, ce qui explique que nous allons leur consacrer seulement un petit paragraphe, il y a bien évidemment le reste de la programmation qui aborde gastronomie, costume et art de vivre. Car bien sûr, comment rendre hommage au Japon en éludant des pratiques aussi séculaires que l’ikebana (art de l’arrangement floral), le kabuki (théâtre traditionnel inscrit au Patrimoine culturel immatériel depuis 2008) ou encore le chanoyu (cérémonie du thé) ?

Ces pans essentiels à la culture nippone ne pouvaient donc être passés sous silence et nous les retrouverons, pour notre plus grand bonheur, tout au long de la saison Japonismes 2018. À la Maison de la Culture du Japon, le public pourra ainsi prendre des cours de gastronomie japonaise. Au Centre Pompidou, on organisera un colloque sur l’univers culinaire nippon.

Quant au Domaine National de Saint-Cloud, il placera son « Grand Feu » annuel sous les auspices de l’Empire du Soleil Levant. Et pour les amateurs de monde scénique, gagaku, kabuki, nō, buyō et  bunraku sont également au programme (pour les non-initiés, tous ces noms japonais désignent danse traditionnelle, mime, théâtre de marionnette et théâtre chanté).

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE