Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Chez Christie’s, 26 millions pour un Zao Wou-Ki !

Agathe Lautréamont 29 novembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Faut-il encore présenter le grand peintre d’origine chinoise Zao Wou-Ki, figure de proue de l’abstraction lyrique et à l’origine d’une œuvre colorée et poétique à la fois ? Depuis sa disparition en 2013 à l’âge de 93 ans, les pièces de l’artiste naturalisé français sont régulièrement les stars des maisons de ventes aux enchères. Dernière illustration en date ? Une vente s’étant tenue le week-end dernier chez Christie’s, la toile proposée s’étant envolée pour vingt-six millions de dollars…

ki 1

Zao Wou-Ki, 29.01.64, 1964 © Christie’s Hong Kong

Bien sûr, les maisons de vente aux enchères nous ont depuis bien longtemps habitués à leurs records, tous plus faramineux les uns que les autres. Léonard de Vinci, Amedeo Modigliani, Pablo Picasso font régulièrement la une des journaux pour les records stratosphérique que leurs œuvres peuvent atteindre, même si de « petits » maîtres peuvent également atteindre des sommets, à l’instar encore récemment de Fernand Léger.

Cependant, la vente qui a eu lieu en fin de semaine dernière chez la maison Christie’s marque un double record, ce qui justifie que l’on se penche un peu plus longuement sur la question.

Intérêt grandissant des collectionneurs

En cette fin de mois de novembre donc, une peinture signée Zao Wou-Ki (1920-2013) a été vendue par Christie’s pour la bagatelle de vingt-six millions de dollars, un record pour le peintre décédé il y a une poignée d’années, mais aussi un record pour une huile sur toile réalisée par un artiste asiatique.

Cette somme pour le moins importante a été considérée par de nombreux observateurs du marché de l’art comme un signe d’une vigueur nouvellement retrouvée par Hong Kong (là où s’est tenue la vente de la peinture de Zao), la place pouvant même, à terme, tenir la dragée haute aux places fortes de Christie’s que sont ses salles de Londres et New York.

ki 2

Zao Wou-Ki, 29.09.64, 1964 © Christie’s

Cette huile sur toile de Zao Wou-Ki, exécutée en 1964 et intitulée « 29.01.64 » (l’artiste intitulait tout simplement ses toiles avec leur date d’achèvement) était initialement estimée entre 10 897 000 et  16 024 999 dollars. Elle aura finalement été vendue dix millions de plus que son estimation haute… ! L’artiste, né en Chine en 1920, puise son inspiration dans la peinture de paysage traditionnelle de son pays d’origine.

Travaillant souvent à l’encre de Chine à l’instar de ses ancêtres, il se disait cependant volontiers influencé par les travaux de Pablo Picasso et Henri Matisse. Il s’installa en France à compter de 1948, mais c’est à Nyons, en Suisse, qu’il mourut, à l’âge de quatre-vingt-treize ans.

Entre 2013 (année de sa mort) et cette fin d’année 2017, le prix pour s’offrir un Zao Wou-Ki a doublé ; ces derniers résultats indiquant que le peintre jouit désormais d’une réputation internationale bien ancrée, doublée du statut d’un de plus importants artistes du XXe siècle.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE