Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

« L’expo de ouf » colore les murs de Nîmes !

Agathe Lautréamont 22 septembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Rien qu’avec le titre de l’exposition, on est prévenu : on va en prendre plein les mirettes ! En cet automne 2017, ouvre la sixième édition de ce festival made in sud de la France, consacré au street-art ! « L’expo de ouf », car c’est bien là son nom, se propose de transformer chaque année un quartier de la ville de Nîmes grâce à l’univers coloré et délirant des artistes de rue et autres graffeurs. Au programme : fresques géantes, art jeune mais aussi rencontres et concerts… Visite en images d’un événement festif et qui fait du bien !

culture box france 3

L’expo de ouf 2017 © France 3 Région

Cela fait maintenant depuis six éditions différentes que peu à peu, des quartiers entiers de la ville de Nîmes, en Languedoc-Roussillon, reprennent des couleurs… au sens propre comme au figuré ! À tel point que les habitants de la cité du sud de la France ont rebaptisé ces espaces « Le petit Berlin », tout un programme !

Cette année 2017, les quartiers Gambetta et Richelieu accueillent « L’expo de ouf », un festival consacré au street-art et qui compose pour le plus grand bonheur des riverains comme des passants des fresques bigarrées et décoiffantes. Vingt réalisations s’exposent dans une atmosphère festive, avec brassage de bière et concerts tout au long de l’événement, qui s’étend jusqu’au 20 octobre prochain. Une saison de couleurs donc, pour apporter un peu de chaleur alors que l’automne s’installe doucement…

france 3 culturebox

L’expo de ouf 2017 © France 3 Région

Le collectif qui se trouve derrière « L’expo de ouf », baptisé Locomotiv, revendique depuis longtemps ce leitmotiv : « L’art par tous et pour tous ! ». Culture alternatives, jeune création, monde de la rue, imaginaire délirant trouvent donc jusqu’à la fin du mois d’octobre une vitrine exceptionnelle : quoi de mieux en effet, que la rue pour faire passer un message et défendre un style artistique encore trop souvent décrié ?

Pour mieux faire découvrir aux visiteurs le street-art, certains créateurs ayant répondu présent pour cette édition (et ils sont très nombreux ! À titre d’échantillon : Nhobi, Nils Inne, Tank et Popek, Gütan, Nubian, Brokovich, Aude B, Adec, Nicolas Elhyani ,Swed, Phillipe Campana, Ose, Idys, Primal, Arkane, Reano, Sum & Cie, Sock… La liste complète des participants peut être consultée directement sur le site internet de « L’expo de ouf ») ont décidé de réaliser leurs fresques en direct, pendant le festival. Les curieux pourront ainsi découvrir comment on exécute une œuvre d’art de rue, avec quelles techniques, quelles contraintes… Ludique et artistique.

france 3 pays gardois

L’expo de ouf 2017 © France 3 Région

Face à un parking, sur un mur terne et lézardé, s’étend désormais une stupéfiante baleine à l’apparence très steampunk, composée d’écrous, de câbles et de boulons. Un peu plus loin, on retrouve un muret entier consacré à Georges Brassens, éternelle pipe coincée entre les dents et des paroles de chansons qui nous donnent envie de fredonner ses plus grands airs. Encore quelques pas, et le visage d’une jeune fille, le menton levé vers le ciel mais le regard masqué par ses longs cheveux, nous attire et nous étonne. Que cherche-t-elle ? Peut-être simplement un peu d’air frais ou de liberté, du côté des nuages…

Radio France Jade Peychieras

L’expo de ouf 2017 © Radio France – Jade Peychieras

Pour ceux qui auraient peur de se perdre, il est possible de télécharger un plan des différents quartiers participants où les fresques sont minutieusement référencées ! Si on souhaite admirer le travail d’un artiste en particulier, c’est idéal. Pour les autres, on vous conseille de simplement vous promener, le nez en l’air et de profiter des surprises qui attendent à chaque coin de rue…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE