Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 LA FOLIE EN TÊTE

16/11/2017 > 18/03/2018

Maison de Victor Hugo

- PARIS

expo_cercle_2 EN FORME DE VERTIGES

08/11/2017 > 30/11/2017

Villa Emerige - PARIS

LA NEWSLETTER

2017 : l’année faste de Renzo Piano !

Anne Malary 15 septembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’architecte de Beaubourg fêtait jeudi 14 septembre ses 80 ans. Parmi ses chantiers achevés et ceux en cours de réalisation, les caves de Rocca di Frassinello, un centre d’art contemporain à Moscou…

Renzo Piano en 1998 ©Corbis

Renzo Piano en 1998 © Corbis

2017 est une année riche en célébrations pour Renzo Piano. Le Centre Pompidou à Paris a 40 ans, et les caves de Rocca di Frassinello en Toscane, 10 ans déjà. Le premier a changé la conception des centres culturels dans les villes et affirmé Piano sur la scène internationale. Trente ans plus tard, en 2007, ce dernier a encore su étonner par sa capacité à reformuler des canons de l’architecture. Le patron de presse Paolo Panerai a fait appel à lui pour concevoir à Rocca di Frassinello ses caves toscanes.

Renzo Piano a imaginé une vaste terrasse fonctionnelle, pour que les camions puissent sans peine y déposer leurs cargaisons de raisins. Les grains passent ensuite par des trappes camouflées par des briques ocre, pour atteindre les cuves. Sous la terrasse, tout un complexe s’organise autour de la cave de vieillissement – qui sert parfois de salle de concert. La lumière s’y infiltre. Depuis l’extérieur, elle descend doucement dans un puits et miroite sous la terre. Ces discrets éclats de ciel sont envoyés du sommet d’une tour, le seul relief qui surgit de l’esplanade terre de Sienne.

Les caves de Rocca di Frassinello par Renzo Piano © Laurent André

Les caves de Rocca di Frassinello par Renzo Piano © Laurent André

Les villes du monde entier semblent griffées Renzo Piano, et si l’architecte n’a pas encore achevé et signé des chantiers dans toutes les métropoles, cela ne saurait tarder… bientôt à New York, à Beyrouth, ses prochaines créations vont émerger. À Moscou aussi, où piano piano se profile la silhouette d’un nouveau Centre d’art contemporain. Au cœur de la capitale russe se situe la GeS-2, station électrique étatique n°2, fermée en 2006 puis laissée à l’abandon. La V-A-C – Victoria – The Art of Being Contemporary – a choisi ces lieux et souhaite les ressusciter.

Cette fondation fondée à Moscou en 2009 est dédiée au développement et au rayonnement international de la culture russe contemporaine. Pour animer les deux hectares vides de la centrale, elle a fait appel à Renzo Piano, qui y projette déjà en pensée une forêt de bouleaux… ces piliers d’oxygène encercleront l’ancienne usine qui sera traversée en son centre par une nef de 100 mètres de long et flanquée de galeries. Le cabinet de Piano souhaiterait aussi conserver les cheminées afin de garder l’allure originelle de la structure, et mettre au point un système de ventilation naturelle, des cellules solaires et des sources géothermiques pour réhabiliter l’ensemble de manière durable.

Projet de restauration de GeS-2 pour la fondation V-A-C. ©Renzo Piano Building Workshop

Projet de restauration de GeS-2 pour la fondation V-A-C. ©Renzo Piano Building Workshop

Un projet qui s’inscrit dans la lignée de ces fabriques reconverties en lieux culturels avec succès, comme – plus proche de nous – la biscuiterie des usines LU à Nantes, devenues le Lieu Unique. Pour découvrir comment Renzo Piano réinvente aussi et toujours les sites, attendons un an de plus : l’inauguration du centre moscovite est prévue pour 2018 ! Mais nous pouvons en ce moment nous promener parmi les vignes du domaine du château La Coste en Provence, pour contempler la manière dont un autre Italien, le sculpteur Giuseppe Penone, visite l’architecture de Piano…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE