Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

« Montmartre : décor de cinéma » : un voyage féérique

Laura Bourdon 4 septembre 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est à un voyage à travers les époques que nous convie le musée Montmartre jusqu’au 14 janvier prochain, sous le prisme du 7e art. Jeunet, Klapisch, Gondry, nombreux sont les réalisateurs à avoir fixé au travers de leur pellicule le charme toujours conservé de l’emblématique quartier du haut de la butte. Immersion !

An American in Paris _ terrasse du café Huguette

An American in Paris, Vincente Minnelli, 1951 © Collection La Cinémathèque française

Après trois expositions dédiées à la thématique du cinéma avec Marcel Carné, le Studio 28 et Jean Marais, le musée Montmartre a décidé cette fois de rendre hommage aux réalisateurs, et nombreux sont-ils, à s’être saisis de l’atmosphère si singulière de Montmartre et de son décor intemporel comme cadre de leur film.

Parcourir l’exposition « Montmartre : décor de cinéma », c’est se balader de quartier en quartier et plonger dans un voyage à travers les époques depuis les années 1920 à aujourd’hui. D’abord en noir et blanc, les extraits de films que l’on écoute munis d’un casque audio permettent l’immersion totale. A cela s’ajoutent les photographies de tournages, les scénarii, affiches et costumes d’époques, prêtés par la Cinémathèque française.

French Cacan Jean Renoir _ scène de cancan

French Cancan, Jean Renoir, 1955 © Photographie de Serge Beauvarlet, Archives Le Vieux Montmartre

Un véritable soin a été porté à  la scénographie qui est imaginée avec des pièces sonores et une attention toute particulière portée sur la lumière, sombre au départ, clinquante lorsqu’on pénètre le quartier du Montmartre de la fête, de Pigalle au Moulin Rouge.

L’escapade débute au Sacré-Cœur, devant les Quatre-Cent Coups de François Truffaut. Le réalisateur a passé toute son enfance à Montmartre et restitue son ressenti, authentique, dans un film entré dans la postérité. Quelques pas plus loin et l’on se trouve dans un appartement – avec vue – de la rue Cortot, aux côtés de Julia Roberts et de Woody Allen dans Everyone Says I Love You.

Le Fabuleux destin d'Aémie Poulain _ métro Abbesses

Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet, 2001 © Collection Jean-Pierre Jeunet

Seulement Montmartre n’est pas que bohème, romantique et tendre, ce que restitue parfaitement l’exposition. On (re)découvre le film Les Portes de la Nuit de Marcel Carné, théâtre reconstitué de la station Barbès et du Montmartre d’après-guerre, avant de pénétrer dans un décor de néons et de tapisseries rouges, à l’évocation de l’explosion des cabarets à la fin du XIXe siècle à l’instar du Lapin Agile et de l’emblématique Moulin Rouge. La visite se poursuit dans le Montmartre des films noirs, des crimes et de la perdition avec le quartier de Pigalle.

Et s’il est un réalisateur qui a profondément marqué les esprits et à qui les commissaires d’exposition ont dédié une salle entière du musée, c’est Jean-Pierre Jeunet avec le fameux destin d’Amélie Poulain. Le réalisateur vivant toujours sur la butte a pour l’occasion prêté divers objets du film, affichettes, lampes, photomaton.

C’est ainsi à une très belle exposition, féérique, que nous convie le musée Montmartre. Et si le cœur vous en dit, direction le magnifique jardin du musée inspiré du chef-d’œuvre le Bal du Moulin de la Galette de Renoir.

 

partenaire-créa-adrien (1)

MONTMARTRE, DÉCOR DE CINÉMA

04/04/2017 > 15/01/2018

Musée de Montmartre

PARIS

Montmartre est sans doute un des quartiers les plus emblématique de Paris. Du début de l’histoire du cinéma jusqu’à nos jours (de Lu...

55
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE