Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Sotheby’s met en vente une partie de la collection personnelle de Mario Testino

Laura Bourdon 21 août 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

400 œuvres de la collection personnelle de Mario Testino, célèbre photographe de mode, seront mises en vente par la maison Sotheby’s à la rentrée de septembre.

4609

Wolfgang Tillmans, Eclipse 2-3 © Photo Sotheby’s

Nombreux sont ceux qui connaissent Testino photographe, lui qui a figé par son objectif quelques-unes des personnalités les plus célèbres de la planète, de Kate Moss à David Bowie en passant par Lady Diana, et fait la une des magazines de référence en la matière, de Vogue à GQ Magazine. Mario Testino a su se tailler une part belle dans le milieu, depuis maintenant trente ans.

Moins nombreux sont ceux qui connaissent Testino collectionneur. Car oui, au fil de sa carrière, de ses voyages et de ses rencontres, le photographe philanthrope a constitué une importante collection d’œuvres d’art constituées de peintures, de sculptures et de photographies.

richard_prince__untitled__girlfriend___1993_jpg_8684_north_499x_white

 Richard Prince, Untitled (Girlfriend), 1993. © Photo Sotheby’s

Une partie de sa collection sera prochainement mise en vente par la maison Sotheby’s, à Londres, qui prévoit une exposition de ces œuvres du 8 au 13 septembre (intitulée Shake it Up), pour une vente prévue les 13 et 14 septembre. L’occasion de découvrir celles et ceux qui nourrissent l’inspiration du photographe.

Mille influences, des artistes issus des quatre coins de la planètes, la collection de Testino offre avant tout des œuvres de quelques-uns des plus grands noms de l’art contemporain, ainsi que d’artistes avec qui il a lui-même collaboré, comme Cecil Brown, Paul Mc Carthy et Urs Fisher, donnant à ces pièces une valeur d’autant plus importante.

nan goldin

Nan Goldin’s “French Chris at the Drive-In, New Jersey,” 1979 © Photo Sotheby’s

Aussi, la collection dévoile de formidables clichés inattendus et subversifs, de Nan Goldin, Martin Parr, Sterling Ruby. L’on y découvre et admire des pièces signées Wolfgang Tillmans, Richard Prince, Georg Baselitz ; ainsiq que celle qui constitue le tout premier achat de Testino : un portrait de l’acteur Vivien Leigh par le photographe surréaliste Angus Mc Bean, acquis au début des années 1980.

Alors que le photographe témoigne de la difficulté de se séparer de ces pièces, qui ornaient jusqu’alors les murs de son studio, il précise que l’ensemble des bénéfices récoltés servira aux projets développés par le Museo Mate, qu’il a lui-même fondé en 2012 à Lima, au Pérou, sa ville de naissance.

Il s’agit d’une institution à but non lucratif, dynamique, dont l’objectif est le développement de projets culturels et la mise en lumière d’artistes de la scène péruvienne à l’étranger ; ainsi qu’un important axe dédié à l’éducation. Testino espère récolter 8 millions d’euros. Rendez-vous début septembre !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE