Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 POP ART

22/09/2017 > 21/01/2018

Musée Maillol – Fondation Dina Vierny - PARIS
expo_cercle_3 LA FOLIE EN TÊTE

16/11/2017 > 18/03/2018

Maison de Victor Hugo - PARIS

LA NEWSLETTER

Ceci est la plus ancienne photographie connue d’un président américain

Agathe Lautréamont 17 août 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Au mois d’août 1843, le sixième président des États-Unis d’Amérique, John Quincy Adams alors âgé de 76 ans, prenait la pose sous l’œil d’un photographe. Le daguerréotype résultant de cette séance se trouve aujourd’hui à la Smithsonian National Portrait Gallery et était considéré il y a encore peu comme la plus ancienne photo d’un président américain. Sauf que… Vient de refaire surface un cliché ce de même président (l’air toujours aussi grincheux) mais cette fois-ci daté… de mars 1843 !

recto

John Quincy Adams photographié en mars 1843 © Sotheby’s, 2017

En mars 1843, le sixième président des États-Unis d’Amérique, John Quincy Adams (1767-1848), prenait la pose dans un studio photographique de Washington, alors que l’homme politique se trouvait au sommet de sa carrière. Le dirigeant américain décida de faire cadeau du cliché à un collègue membre du Congrès, Horace Everett. Les descendants de ce dernier se transmirent le daguerréotype de génération en génération, mais oubliant avec le temps l’importance historique de la petite plaque de 12 centimètres sur 10…

Aujourd’hui, l’image est entre les mains de la maison de vente aux enchères Sotheby’s, qui estime la petite photo entre cent cinquante mille et deux cent cinquante mille dollars ! Emily Bierman, directrice du département de photographie de Sotheby’s, n’a pas tari d’éloge au sujet de cette plaque, qu’elle a qualifiée de « plus important portrait photographique proposé aux enchères depuis vingt ans. » Car cette œuvre, bien sûr, revêt une importance historique conséquente, sans parler de la qualité de l’image (typique des daguerréotypes qui proposent toujours un fourmillement impressionnant de détails) qui en dit long sur l’homme que devait être John Quincy Adams.

verso

Le verso du daguerréotype, portant des inscriptions probablement de la main du président © Sotheby’s, 2017

Entre guillemets

Pour être tout à fait précis, ce qualificatif de « photographie la plus ancienne » d’un président américain doit être pris avec des pincettes. En effet, cet honneur devrait normalement revenir à une photographie du président américain William Henry Harrison (1773-1841) prise l’année de sa mort, en 1841 donc (Harrison est tristement célèbre pour avoir eu un des mandats les plus courts de l’histoire des États-Unis : trente-deux jours en poste !)

Malheureusement, le daguerréotype original est considéré comme perdu, quand bien même le Met possède une copie de ce cliché, copie réalisée aux alentours de 1850 par un studio photographique de Boston. John Quincy Adams lui-même fut photographié une première fois en 1842 mais là aussi, l’image s’est perdue. Le daguerréotype d’Adams dont il est question aujourd’hui est également une copie d’une photo originale, mais celle-ci est bien datée de mars 1843. Sur cette image, le dirigeant américain présente une posture quasi-similaire à celle sur l’image en possession de la Smithsonian National Portrait Gallery qui date d’août 1843.

John Quincy Adams avait bien compris l’importance de l’image dans la vie d’un homme politique, à tel point qu’il prit la pose pas moins de soixante fois au cours de sa vie, tout en étant fasciné par cette nouvelle invention qu’était la photographie en cette première moitié du XIXe siècle. Dans son journal, le président américain relata à la date du 8 mars 1843 son passage dans le studio de photographie de Philip Haas produisant des daguerréotypes :

John Quincy Adams, George Peter Alexander Healy, 1858

George Peter Alexander, John Quincy Adams (portrait posthume), 1858

Des trésors dans nos greniers

« L’opération est réalisée en une trentaine de secondes, mais demeure véritablement obscure pour moi. Il semblerait que ce soit aussi simple que de tamponner un portrait sur la surface d’un miroir. »

Adams posa en tout et pour tout trois fois pour le photographe Philip Haas. Au dos du daguerréotype sur le point d’être vendu par la maison Sotheby’s, on peut encore lire quelques lignes : une adresse postale, ainsi qu’une signature : « J. Q. Adams », de ce qui semble être l’écriture même du président défunt. Ce cliché historique a été confié à la maison de ventes aux enchères par l’arrière arrière-petit-fils d’Horace Everett, qui a tout de même souhaité conserver l’anonymat. Il a simplement expliqué avoir retrouvé le daguerréotype parmi les affaires de ses parents après la mort de ces derniers, survenue dans le courant des années 1990; précisant qu’il pensait que l’homme sur la photo devait être un de ses ancêtres, avant de découvrir la véritable identité du modèle en réalisant quelques recherches sur internet.

Désormais, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Si jamais vous avez dans votre grenier un vieux carton contenant d’anciennes photographies, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil un peu plus attentif. Peut-être y découvrirez-vous quelques pièces d’importance historique… !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE