Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Les expos immanquables de l’été !

Laura Bourdon 31 juillet 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est l’été, vous êtes à Paris et cherchez à agrémenter vos journées de sorties culturelles ? Alors suivez le guide, nous vous avons concocté une petite liste de quelques-unes expos immanquables cet été ! 

Ed van der Elsken, La vie folle, au Jeu de Paume

EdVanDerElsken_14

Jumelles sur la place Nieuwmarkt, Amsterdam, 1956 © Ed van der Elsken / Collection Stedelijk Museum Amsterdam

Il était surnommé le « photographe des marginaux ». Ed van der Elsken (1929-1990) arpente l’Europe d’après-guerre à commencer par Paris et le quartier de Saint-Germain des Prés, entouré de sa muse et sublime Vali Myers, à l’œil charbonneux et la danse endiablée. Ed van der Elsken appartient à ce monde, ses images sont sa mémoire, authentiques et prises sur le vif, qu’il capture le plus souvent au plus proche de ses personnages, dans la rue. Le noir et blanc qu’il manie en virtuose sont poussés à leur paroxysme et c’est muni de son Rolleiflex, puis de son Leica, qu’il nous emmène dans ses explorations – moins connues – des contrées d’Afrique et d’Asie.

Ed van der Elsken, La vie folle, Jeu de Paume, jusqu’au 24 septembre 2017

Christian Dior, Couturier du rêve aux Arts Déco

dior-exposition-mode-paris-musee-arts-decoratifs-2017_5907990

La maison Christian Dior souffle en 2017 ses 70 bougies. L’occasion pour le musée des Arts Décoratifs de Paris de rendre un hommage vibrant au célèbre couturier, ainsi qu’aux grands directeurs artistiques qui lui ont succédé. D’Yves-Saint Laurent à John Galliano, de Marc Bohan à Maria Grazia Chiuri, on admire les 400 pièces exceptionnelles rassemblées dans l’écrin du musée. L’exposition revient également sur les débuts de Christian Dior, sa jeunesse à Granville et son passé de galeriste, à promouvoir certains

des plus grands génies de son temps : Salvador Dali, Man Ray, Yves Tanguy.

Christian Dior, couturier du rêve, jusqu’au 7 janvier 2018

David Hockney, A Bigger Splash, au Centre Pompidou

5david-hockney-a-bigger-splash-1967-acrylique-sur-toile-david-hockney-collection-tate-london--768x757

David Hockney, A Bigger Splash,  1967

L’exposition de David Hockney au Centre Pompidou est un véritable événement, et fait sans conteste partie des immanquables de l’été ! Là aussi, un anniversaire, puisque le peintre préféré des britanniques fête ses 80 ans et 60 années de création en 2017, et pose ses valises au Centre Pompidou, après une triomphale rétrospective à la Tate de Londres et avant de s’envoler au MET de New-York. A Paris, l’exposition a été revue et augmentée, l’on y retrouve assurément les peintures qui ont fait sa célébrité, la Californie, les piscines, le bleu lagon, mais aussi ses dessins, ses portraits, ses polaroids, témoignant d’un appétit hors normes de styles, d’outils et de techniques.

David Hockney, « A Bigger Splash », Centre Pompidou, jusqu’au 23 octobre 2017

Les Portraits de Cézanne au musée d’Orsay

Paul_Cézanne_-_Garçon_au_gilet_rouge

Paul Cézanne, Le garçon au gilet rouge, 1888-1890

L’exposition consacrée aux portraits de Cézanne à Orsay est incontournable. Parmi le millier de toiles que l’aixois laisse derrière lui, près de deux-cent étaient des portraits. Portraits du jardinier Vallier, de l’oncle Dominique, de son père, de son cercle intime et bien sûr, de celle qui fut sa compagne et modèle fétiche, acceptant de poser de longues heures durant, immobile, à l’Académie suisse de Paris ; Hortense Fiquet. L’exposition d’Orsay est novatrice car elle permet de se saisir d’un pan moins connu de l’œuvre de l’artiste, dans un beau corpus de deux-cent œuvres, nous livrant un éclairage unique sur sa vie et sur son évolution stylistique.

Portraits de Cézanne, musée d’Orsay, jusqu’au 24 septembre 2017

Kiefer/Rodin, au musée Rodin

T2_Auguste-Rodin-les-Cathédrales-de-France-2016_380x380_0596

Anselm Kiefer, Auguste Rodin, Les Cathédrales de France, 2016 © Anselm Kiefer – Musée Rodin

Le centenaire de la mort du sculpteur Auguste Rodin a vu naître à travers l’Hexagone tout un florilège d’expositions-hommage. Le musée Rodin a souhaité donner carte blanche à l’artiste contemporain Anselm Kiefer, avec comme point de départ, l’ouvrage que Rodin consacra il y a plus de deux-cent ans aux « Cathédrales de France ». Anselm Kiefer livre des pièces inédites : vitrines, peintures, livres, dans une rencontre fictive et puissante entre ces deux grands représentants de leur époque, tous deux amoureux des corps et de la matière.

Kiefer-Rodin, musée Rodin, jusqu’au 22 octobre

Derain/Balthus/Giacometti, Une Amitié artistique, au MAM

21d25e531483d2aafbbc96ae4334ab96

André Derain, Geneviève à la pomme, vers 1937-1938 © Collection privée

Le musée d’art moderne de la Ville de Paris propose une rencontre inédite entre trois géants du XXe siècle, trois amis rencontrés à l’aune des années 1930 en pleine époque surréaliste, à Paris. André Derain (1880-1954), Balthus (1908-2001), Alberto Giacometti (1901-1966) se verront régulièrement, s’échangeront leurs modèles et travailleront avec les mêmes galeristes. Tous trois partageront le goût des peintures anciennes et des civilisations lointaines. Enfin, tous sans exception auront œuvré pour le théâtre et l’opéra, à la conception de costumes et de décors. Une amitié et des correspondances que l’institution de la ville de Paris s’est attachée à révéler pour des retrouvailles au sommet.

Derain, Balthus, Giacometti, Une Amitié artistique, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, jusqu’au 29 octobre 2017

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE