Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

Cet été, les œuvres du Cnap s’exposent sur l’île de Vassivière

Laura Bourdon 19 juin 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A partir du 25 juin prochain, le Centre international d’art et du paysage situé au cœur de l’île de Vassivière (en Limousin) dévoile sa programmation artistique estivale, avec une exposition-parcours d’œuvres protéiformes réalisées par des artistes contemporains, français et internationaux, toutes appartenant à la collection du Centre national des arts plastiques (Cnap). Baptisée « Transhumance », l’exposition se déploiera depuis le centre d’art jusque dans son bois de sculptures, et s’étendra dans six communes avoisinantes. 

Bajevic

Maja Bajevic, To be continued, 2014

En panne d’idées pour les vacances ? Voilà un parcours-exposition qui pourrait bien ravir les amoureux d’art et de patrimoine. Le Centre international d’art et du paysage jouit en effet d’un positionnement singulier, puisqu’il est situé sur l’île de Vassivière, au beau milieu du grand Lac de Vassivière considéré comme l’un des plans d’eau artificiels le plus grand de France. La rencontre entre l’art et la nature y est donc de mise, le territoire étant propice à stimuler l’imagination des créateurs. Aussi, l’institution est aujourd’hui devenu une référence en matière d’art contemporain en Limousin, elle organise chaque année plusieurs expositions et des résidences artistiques.

Cet été, le Centre international d’art et du paysage s’associe au Cnap (Centre National des Arts plastiques), afin de proposer un parcours d’œuvres de sa collection majoritairement pensées pour l’extérieur. Baptisé « Transhumance », ce parcours interroge les enjeux de la création contemporaine en zone périphérique et rurale, et plus globalement le rôle de l’art dans l’espace public.

Sans titre --

Bernard Joisten, Dominique Gonzalez-Foerster, Philippe Parreno, Pierre Joseph, video Ozone, 1989

Mona Hatoum, Jean-Michel Othoniel, Martin Le Chevalier, les propositions de nombreux artistes viendront interagir avec cet environnement atypique entre la forêt et le Lac, venant tout à la fois interroger et modifier notre perception de ce paysage unique. Parmi cet ensemble d’œuvres, on retrouvera une proposition emblématique datée de 1989, Video Ozone, un programme autour des concepts et représentations de l’écologie comme enjeu social global, par quatre grands artistes que sont Felix Gonzalez-Foerster, Bernard Joisten, Pierre Joseph et Philippe Parreno.

Dans cette installation qui prend la forme d’un téléviseur gonflable géant, les artistes présentent des films super 8 et 16 mm entrecoupés d’animations 3D en réaction aux données inquiétantes concernant le réchauffement climatique et l’état de la couche d’ozone.

Sans titre ---

Simon Boudvin, Pylône 02 (Québec), 2009

Le plasticien Simon Boudvin quant à lui explore l’histoire architecturale, et porte un regard critique sur la fragilité de nos constructions urbaines avec Pylône 02, une sorte de colosse de fer tombé à la renverse. Pour Maja Bajevic, la notion d’absence et d’identité sont depuis toujours une grande source d’inspiration ; aussi elle rassemble dans To be Continued une multitude de slogans issus de grands mouvements politiques et sociaux du XXe siècle, ayant pour point commun de témoigner un message d’espoir, de liberté, de solidarité.

Dans le cadre de Transhumance, deux nouvelles commandes d’oeuvres initiées par le Cnap seront activées pour la première fois, par les artistes Reto Pulfer et Liliana Motta. A la manière des « théâtres de verdure » du XVIIe, l’artiste-paysagiste Liliana Motta propose de créer une lisière entre la forêt et le chemin qui borde l’île. Elle réalise des interventions in-situ dans l’espoir de faire évoluer notre relation au vivant, à la nature et plus globalement « au dehors », aussi elle fut réquisitionnée par le Ministère de l’Ecologie en 2009 pour un projet intitulé Le Laboratoire du Dehors visant à restaurer et valoriser la nature en ville.

Ainsi le parcours permet de mettre en lumière toute la diversité des collections du Cnap : entre sculptures monumentales, œuvres vidéos, œuvres végétales ; une oeuvre sonore réalisée en partenariat avec l’Atelier de création radiophonique de France culture sera également diffusée chaque nocturne, avec la participation de Philippe Katherine et Pierre Bondu, Melik Ohanian ou encore Lawrence Weiner. Un programme annexe de conférences permettra de prolonger le débat sur le rôle de l’art urbain dans l’espace public, pour tout savoir de ce programme dense en détails, c’est par ici !

Exposition-parcours « Transhumance », au Centre international des arts plastiques de Vassivière, du 25 juin au 5 novembre 2017. 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE