Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Perdu pendant un siècle, un bronze de Camille Claudel bientôt aux enchères

Agathe Lautréamont 29 mai 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Centenaire de la disparition d’Auguste Rodin oblige, l’actualité de la culture et de l’art ne se conçoit plus ces dernières semaines sans le nom auréolé de gloire de l’immense sculpteur (1840-1917). Des expositions pour le centenaire de sa mort, des parcours mêlant ses œuvres à celles de créateurs contemporains, un long-métrage… Mais qui dit Auguste Rodin, dit évidemment Camille Claudel, qui aura tardé à sortir de l’ombre ; à l’image de ce bronze caché dans une collection privée depuis un siècle et qui sera bientôt mise en vente.

La_Valse

Camille Claudel, La Valse, 1892 © Musée Rodin, Paris

Connaissez-vous le Château d’Artigny, en Indre-et-Loire ? Cette bâtisse de style néoclassique construite au cours de la première moitié du XXe siècle est aujourd’hui un hôtel, accueillant clients fortunés et séminaires en tout genre… Mais le 11 juin prochain, c’est un événement un peu particulier qui va se tenir entre les murs de ce superbe domaine dominant la ville de Montbazon : un événement artistique.

En effet, une vente aux enchères inattendue et rare aura lieu dans ce palais de l’Indre-et-Loire : un commissaire-priseur proposera bientôt au plus offrant une sculpture en bronze signée de la grande Camille Claudel. Cette œuvre était demeurée aux mains des mêmes propriétaires depuis plus d’un siècle, oubliée dans un placard et redécouverte par hasard dans le courant du mois d’avril prochain.

valse agathe

Camille Claudel, La Valse, 1892 © Agathe Lautréamont – Musée Camille Claudel

C’est une belle histoire d’une découverte incroyable comme on aimerait en lire plus souvent… Tout commence dans le courant du mois d’avril 2017. Aymeric Roulliac, commissaire-priseur de son état, ne pouvait se douter qu’il allait connaître une expérience dont beaucoup rêvent dans son domaine d’expertise. Il y a donc environ un mois, une famille habitant dans la région de l’Oise entre en contact avec l’expert, expliquant qu’elle soupçonne être en possession d’une sculpture qui serait signée de la sculptrice Camille Claudel.

Une pièce rare donc, car cet exemplaire était inconnu du grand public et se révèle être de la main d’une grande artiste, bien que tardivement jugée à sa juste valeur. Le jugement ne tarde pas à tomber : la pièce, un magnifique bronze de La Valse de Camille Claudel est bien authentique. L’œuvre, lors de sa première présentation en 1892, avait défrayé la chronique pour sa grande sensualité et la proximité des corps nus de l’homme et de la femme.

Le couple, perdu dans sa danse gracieuse, semble prêt à s’écrouler, s’allonger, s’enlacer. Leur posture d’abandon dit tout de leur passion et de l’érotisme qui innervait la relation de Claudel avec Auguste Rodin. Malheureusement, bienséance oblige, la sculptrice fut obligée de couvrir les corps des deux amants à l’aide d’un fin drapé, les critiques estimant la sculpture indécente.

vava

Camille Claudel, La Valse, 1892

Les propriétaires du bronze pouvaient-ils se douter qu’ils avaient chez eux un véritable trésor ? Toujours est-il que la sculpture fut remisée dans un simple placard et, le temps faisant son œuvre, totalement oubliée. À l’ombre de l’oubli pendant plus de cent ans, la voici qui revient désormais à la lumière, alors que le travail de Claudel ne commence à être redécouvert que depuis le début des années 1980 en France. La version « habillée », datant de 1901, fut éditée à 25 exemplaires.

L’œuvre a probablement été réalisée au sein du Château de l’Islette, dans la région de Touraine. Ce havre de paix cachait les amours de Claudel et de Rodin. Là, dans un cadre enchanteur, murs séculaires et parc luxuriant, ils pouvaient se laisser aller à leur passion commune pour la sculpture, travaillant de concert, se conseillant et s’admirant mutuellement, tissant entre eux un lien indéfectible fait des fibres de l’art et de l’amour brûlant. L’épisode de l’Islette fut probablement la période dorée de la relation entre les deux artistes, avant que les premières divergences ne commencent à apparaître et distende le couple, avec l’issue que l’on connaît tous…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE