Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Patrimoine : une nécropole gallo-romaine découverte sous le chantier d’un futur Lidl

Laura Bourdon 9 mai 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

A Marquise, dans le Pas-de-Calais, une équipe d’archéologues en charge de fouilles à l’emplacement d’un futur supermarché Lidl a permis de mettre au jour une importante découverte : plusieurs tombeaux datés du Ier siècle, dont trois considérés particulièrement exceptionnels. 

ceramique_degagement_galleryfull

Vaisselle en terre cuite retrouvée lors de la première mise au jour datée de 2008 © Archéologie Pas-de-Calais

L’équipe d’archéologues en charge des fouilles liées à la construction d’un futur supermarché dans la ville de Marquise (62), viennent de réaliser une trouvaille spectaculaire. D’importants vestiges de l’époque gallo-romaine ont été dévoilés, après un mois de recherches sur une surface de 6 000 m².

Les scientifiques interrogés par le journal La Voix du Nord confient « avoir pressenti dès le début des fouilles » la présence de vestiges de nécropole à cet endroit. En effet, en 2008 déjà, le sol marquisien dévoilait d’importants trésors. Les archéologues chargés de fouiller le site s’apprêtant à accueillir un hôtel communautaire avaient révélé d’innombrables trouvailles : sépultures du Ier siècle, restes d’un temple du IVe siècle et un riche mobilier funéraire composé de vaisselle, de céramiques et de lampes à huiles. L’ensemble avait par la suite fait l’objet d’une exposition.

« Nous savions que ce chantier était la prolongation des découvertes faites en 2008 car il y avait un muret en pierre qui se prolongeait dans la parcelle à côté de l’hôtel communautaire. Nous nous doutions que l’aire funéraire se poursuivait », confie l’archéologue Jérôme Maniez.

Aussi, les fouilles ont révélé trois tombes à crémation en pleine terre suivies un peu plus loin par une série de trois tombes bien plus rares et de taille conséquente, façonnées en pierre de Marquise. D’après l’archéologue, c’est un témoignage de puissance : « Ce type de tombe est plutôt rare dans le secteur. Il faut imaginer qu’il y avait au-dessus une grande stèle pour être visible de loin, et marquer l’importance du défunt ».

Les fouilles vont se poursuivre jusqu’à la fin de la semaine prochaine, le temps pour l’équipe de récupérer le maximum d’informations qui feront l’objet par la suite d’un rapport complet, qui sera rendu public. S’il est probablement prévu de récupérer une tombe afin qu’elle soit exposée au musée Capland, toujours d’après l’équipe d’archéologues, le reste des vestiges de la nécropole demeureront sous terre malgré l’implantation du nouveau supermarché.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE