Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

JR rentre au bercail et présente une fresque monumentale à Clichy-Montfermeil

Jéremy Billault 21 avril 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Mercredi dernier, l’artiste français JR a inauguré sa nouvelle installation monumentale : une fresque pérenne de 36 mètres de long collée au cœur de Montfermeil, sa ville d’origine. Histoire. 

Retour aux sources. Après avoir fait le tour du monde en installant partout des œuvres monumentales, après avoir embelli les jeux olympiques de Rio ou encore recouvert la Pyramide du Louvre, JR rentre au pays. Et il n’est pas venu les mains vides. Avenue de Clichy, à Montfermeil, l’artiste de renommée internationale a inauguré le 19 avril dernier en présence de François Hollande, une nouvelle installation. Réalisée en collaboration avec le réalisateur Ladj Ly du collectif Kourtrajmé, l’oeuvre est une fresque de 36 mètres de long sur laquelle apparaissent près de 800 visages, en noir et blanc comme toujours.

English version : WHAT AN EMOTION to return here with the French President, to inaugurate what he has described as a part of our national cultural heritage, 15 years after illegally pasting a poster there, in the neighborhood. The link with Montfermeil has always been alive and I have come back here for many projects but this time is very special for all of us here. It’s a recognition … FROM FAR, some think they see a group photo but in reality it is a group of photos. The difference is that everyone, while being part of a collective work, is represented as he wished, that the focus is made on each person so that no one is left out in the blur. DIEGO RIVERA made a Mexican mural with Indians, priests, mayors, thieves, etc. and when I showed it here, everyone recognized themselves in it. Because here too we have our Indians, our priests, our mayors and our thieves. THIS MURAL looked a bit exotic in Paris at Palais de Tokyo. Here, it is a mirror given to the people of this village, a French village !! Many, like Ladj’s parents or mine were born far from this country that adopted them. But even if we all have a different past, we share a future together !! 👊🏼 @ladjly

Une publication partagée par JR (@jr) le

 

Ces visages, ce sont ceux des habitants du coin, de Montfermeil ou de Clichy-sous-Bois, des habitants de ce qu’il considère à raison comme un « village français ». Pendant plusieurs mois, les deux artistes ont installé un fond vert au beau milieu du quartier et ont tiré le portrait des passants. Plus de participants que de place mais tout de même 750 portraits pour une fresque longue de 36 mètres qu’on croirait tout droit issue de la tradition moderne des muralistes mexicains. Le résultat, grandiose et intime à la fois, est le portrait d’une société, le portrait d’un quartier, d’un esprit, d’un village ; un élan positif et plein d’espoir pour ce quartier qui a vu naître en son sein les émeutes de 2005.

Mea Culpa

 

C’est justement en 2005 que JR démarre sa vie de photographe : ses portraits de jeunes de son quartier feront sa renommée (notamment celui de Ladj-Ly avec qui il collabore aujourd’hui), sa pratique sera a deux doigts de lui poser des problèmes. JR le roi du collage a bien évidemment commencé à coller chez lui, à Montfermeil, en 2005 , ce qui ne sera pas du goût de Xavier Lemoine, maire de la ville, qui portera plainte contre lui. Douze ans plus tard, toujours maire de Montfermeil, Xavier Lemoine pose fièrement devant la fresque pérenne qui désormais ornera l’un des murs de sa ville. Ce mur, c’est précisément lui qui l’a mis à disposition de l’artiste. Pour le quartier comme pour ses dirigeants, les temps ont décidément bien changé.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE