Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PORTRAITS DE CÉZANNE

13/06/2017 > 24/09/2017

Musée d'Orsay

- PARIS

expo_cercle_2 ED VAN DER ELSKEN

13/06/2017 > 24/09/2017

Jeu de Paume - PARIS

LA NEWSLETTER

« 6 mètres avant Paris », la série photographique d’Eustachy Kossakowski exposée au MAC VAL

Laura Bourdon 21 avril 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Le MAC VAL de Vitry-sur-Seine présente jusqu’au 28 mai prochain une série photographique singulière, celle du photographe polonais Eustachy Kossakowski (Varsovie, 1925 – Paris, 2001), installé à Paris en 1970. A son arrivée en France, il entame un projet de photo un peu fou, celui de photographier chacune des « entrées » de Paris, à 6 mètres d’intervalle du panneau délimitant la capitale de sa banlieue. En résulte 157 clichés d’une portée infiniment sensible. 

2004.39.150P01B

Eustachy Kossakowski, 6 mètres avant Paris, 1972 Collection Musée Nicéphore Niépce © Anka Ptaszkowska

En parallèle de l’ouverture de l’exposition « Tous, des sang-mêlés » dont on vous parlera très prochainement sur exponaute, le MAC VAL accueille dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris le projet photographique sobrement intitulé « 6 mètres avant Paris », d’Eustachy Kossakowski.

Né à Varsovie en 1925, Eustachy Kossakowski débute par une carrière de photoreporter avant de se tourner vers une photographie plus objective. Fuyant le régime de son pays natal, c’est vers la ville-lumière que son regard se tourne dès l’année 1970 où il vient s’installer avec sa compagne de l’époque, Anka Ptaszkowska.

« Paris, PARIS ! Comme une terre promise, comme le graal, pour ceux qui fuyant leur terre natale élisent leur nouvelle vie », peut-on lire au sujet de la série Six mètres avant Paris. Quelques mots qui révèlent tout l’enthousiasme, l’espoir et aussi la crainte, que peut représenter l’arrivée pour le couple dans leur nouvelle terre d’asile, en 1970. Avant d’entrer littéralement dans le creux de la ville si fantasmée, Eustachy Kossakowski accompagné d’Anka Ptaszkowska se lance le défi de photographier de manière extrêmement protocolaire chacune des entrées de Paris. Panneau de face, toujours au centre, mais surtout, à précisément six mètres de celui-ci. « Nos jambes étaient plantées dans les banlieues, mais nos regards touchaient légèrement Paris dans la lentille de l’appareil et s’y laissaient aller », écrit Anka Ptaszkowska.

2004.39.147P01B

Eustachy Kossakowski, 6 mètres avant Paris, 1972 Collection Musée Nicéphore Niépce © Anka Ptaszkowska

Loin de l’image d’Epinal que l’on peut avoir au sujet de cette ville magnifique qu’est Paris, les clichés d’Eustachy Kossakowski ont la mine grise. La réalité qu’ils traduisent, donne une vision singulière, inattendue, l’on ressent le tumulte de sentiments qui se mélangent, entre l’excitation et la peur. Que se passe-t-il derrière cette « frontière » infranchissable ?

Au MAC VAL, ces 157 clichés volontairement alignés de manière tout-aussi protocolaire le long de l’ensemble des cimaises de la salle d’exposition semblent se dresser face aux visiteurs telle une ligne frontière. Le constat est saisissant. D’emblée, une gigantesque ligne grisâtre se détache manifestement du fond du mur blanc. A première vue, les clichés se ressemblent. Beaucoup. Mais au fil de leur découverte, chacune révèle une fragilité unique, une réalité changeante, hasardeuse. Le cadre est toujours le même, mais chacune d’elle traduit une réalité différente. Même ces panneaux ne sont jamais tout à fait semblables : certains sont dégradés, d’autres surmontés d’interdictions (de stationner) quant à certains, ils alertent sur l’arrivée dans une « impasse »…

En 1971 déjà, la série avait été exposée à Paris, au musée des Arts Décoratifs. La montrer de nouveau plus de quarante ans plus tard fait toujours aussi sens, à l’heure où tant craignent l’arrivés de ceux venus d’ailleurs. Enfin, la montrer au sein du MAC VAL, centre d’art situé à quelques mètres de Paris, donne encore plus d’impact à cette série emblématique, magistrale et universelle.

8 2004.39.24P01B

Eustachy Kossakowski, 6 mètres avant Paris, 1972 Collection Musée Nicéphore Niépce © Anka Ptaszkowska

Anka Ptaszkowska sera présente au MAC VAL dimanche 23 avril à 16 heures, pour une rencontre avec le public, dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris.

 

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE