Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 LA FOLIE EN TÊTE

16/11/2017 > 18/03/2018

Maison de Victor Hugo

- PARIS

expo_cercle_5 EN FORME DE VERTIGES

08/11/2017 > 30/11/2017

Villa Emerige - PARIS

LA NEWSLETTER

Le street-artist Combo détourne les affiches de la campagne présidentielle

Agathe Lautréamont 14 avril 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis dimanche dernier, le street-artist Combo accompagné de quelques acolytes aussi facétieux que lui parcoure les rues de la capitale pour placarder des affiches. Pour le moment, rien de surprenant en cette période de campagne présidentielle. Sauf que ces affiches sont d’un registre quelque peu particulier… Exit Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud ou Emmanuel Macron, place à Picsou, Grognon ou même Ariel la petite sirène ! De quoi faire éclater de rire les passants qui tombent sur ces slogans loufoques, tout en leur proposant d’affiner leur esprit critique quant à l’état de la politique dans l’Hexagone…

17626605_1350898608338264_1292354457753908701_n

Image postée sur le compte Facebook de l’artiste © Combo Culture Kidnapper

Sur exponaute, nous vous avions déjà parlé il y a quelques mois du travail du street-artist Combo. Très engagé politiquement, le créateur se démarque dans l’univers du street-art français par ses collages, pochoirs et fresques au ton taquin et moqueur, mais toujours bon enfant ; un cocktail parfait pour dénoncer les injustices avec humour et intelligence. Il n’hésite d’ailleurs pas à faire appel aussi bien aux grands écrivains français (il n’est pas rare que ses œuvres soient accompagnées de citations) qu’à la pop-culture. Sa célébrité a grimpé en flèche ces dernières années, au point que le street-artist a même eu droit à son exposition personnelle au sein de l’Institut du Monde Arabe, dont nous vous avions parlé il y a quelques mois et que nous avions d’ailleurs beaucoup aimée !

17795959_1353559891405469_38354818374943930_n

Image postée sur le compte Facebook de l’artiste © Combo Culture Kidnapper

La dernière action en date de l’artiste de rue ? Imaginer une série de détournements des affiches des candidats à l’élection présidentielle de mai 2017. Sauf que les visages des aspirants à l’Élysée ont quelque peu changé. Plus de Poutou, plus de Le Pen, plus de Fillon mais à la place, Pinocchio, les Télétubbies voire… Jésus Christ ! Et pour accompagner ces figures politiques pour le moins inattendues, des slogans aussi percutants qu’hilarants ! Juste une blague ? Pas si sûr… L’idée est bien évidemment de décrypter le langage très codifié utilisé dans le petit monde de la politique, définir ce qui se cache derrière une tournure de phrase ou un vocabulaire bien précis mais surtout, à l’aide de la culture populaire, pointer du doigt les défauts et travers de chaque candidat à cette élection présidentielle.

combo 3

Image postée sur le compte Facebook de l’artiste © Combo Culture Kidnapper

Combo (aussi appelé Combo Culture Kidnapper) marque donc un nouveau grand coup, prouvant à quel point il a l’art de détricoter la pop-culture tout en portant un regard cynique et incrédule sur l’état de la politique en France. Combo n’en est cependant pas à son coup d’essai puisque déjà en 2014, il avait détourné des affiches dans le cadre des élections municipales françaises. Mais pour la présidentielle, il a demandé un coup de main à quelques autres artistes de rue à l’humour percutant, mais également à ses followers sur les réseaux sociaux ! Les affiches coûtant entre 5 et 10 euros à produire, il propose directement les prints sur son site internet.

combo 1

Exemples d’affiches à acheter sur le site de Combo © Combo Culture Kidnapper

Chaque internaute est ensuite libre d’acheter la campagne qui lui plaît et d’aller la placarder près de chez lui. Le public peut également proposer ses propres prints, pour peu que l’on se sente une âme de graphiste, et Combo se chargera de l’imprimer. Toute idée est la bienvenue, l’objectif étant bien sûr de pouvoir coller un maximum de placards avant le premier tour de l’élection présidentielle, le 22 avril prochain. Et apparemment, ça marche plutôt bien ! Combo et ses amis collent de plus en plus d’affiches dans toute la capitale, et le street-artist espère bien pouvoir étendre cette action au-delà du périphérique. En tout cas, non seulement on rit de bon cœur, mais on se surprend à véritablement trouver des similitudes quelque peu inquiétantes entre François Fillon et Picsou ou entre Jean-Luc Mélenchon et le Schtroumpf Grognon…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE