Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

L’Afrique via le prisme de l’islam, à l’Institut du Monde Arabe

Agathe Lautréamont 12 avril 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À partir du 14 avril et jusqu’au 30 juillet prochain, l’Institut du Monde Arabe propose à ses visiteurs un voyage complet et instructif à travers le continent africain, de l’ouest à la corne de l’Afrique. L’idée de ce nouveau parcours qui s’étire sur pas moins de 1100 mètres carrés ? Expliquer, dans un parcours thématique, comment la religion islamique a pénétré le continent africain à compter du VIIIe siècle et s’est progressivement imposée dans ces régions du monde. Artisanat, écriture, patrimoine et traditions illustrent ainsi cette période de l’Histoire souvent mal connue, qui est ici éclairée par une exposition très complète. Visite de ce nouvel accrochage de l’institution parisienne…

ima1

Coran à calligraphie fulanî, Début du XXe siècle © Photo Cateloy – IMA

Comment l’islam s’est-il installé dans une grande partie de l’Afrique ? Cette propagation s’est-elle faite soudainement ou au contraire progressivement ? Comment les populations locales ont-elles réagi à l’impérialisme de cette nouvelle religion ? Comment enfin doctrines, codes et règles ont pénétré les animismes et traditions préexistantes ? Autant de réponses auxquelles l’Institut du Monde Arabe va tenter de répondre au travers de sa nouvelle exposition temporaire.

On le sent très vite : ce parcours inédit cherche à marquer les esprits par son ampleur. Il s’étend en effet sur pas moins de mille cent mètres carrés d’espace d’exposition au sein de l’Institut et rassemble un nombre impressionnants d’objets (trois cent, au total) allant du masque en bois à l’installation d’artiste contemporain en passant par des bijoux vieux de plusieurs siècles ainsi que des manuscrits reliés de cuir.

ima3

Masque du Do, Côte d’Ivoire, XIXe-XXe siècle, Genève ©  Fondation Musée Barbier-Mueller

Chronologie

Aujourd’hui, les historiens s’accordent pour faire coïncider le début de l’expansion islamique en Afrique à partir du VIIIe siècle de notre ère. Cette religion a profité des nombreuses routes commerciales qui sillonnaient l’Afrique subsaharienne pour se répandre. L’islam s’installa d’abord dans la corne de l’Afrique, puis dans l’aire swahilie et enfin en Afrique de l’ouest.

Cartes anciennes faiblement éclairées (pour des raisons évidentes de conservation optimisée), plaquettes coraniques, draps finement tissés et épices séchées témoignent des intenses échanges commerciaux qui existaient entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

djenne mosque large file, Mali (c) James Morris

Mosquée de Djenn, au Mali © James Morris

Remonter le temps

Cependant, cette installation de l’islam ne s’est pas faite de façon uniforme, chaque région du continent réagissant d’une manière bien précise à cette expansion sans précédent. Une idée qui se trouve d’ailleurs illustrée par l’étape de l’exposition de l’Institut du Monde Arabe intitulée : « Pratiques : architecture, religion et magie ».

Les différentes réceptions de la nouvelle religion se retrouvent de façon éloquente dans l’architecture des édifices religieux. Les mausolées et les mosquées sont le fruit d’un syncrétisme étonnant entre des traditions séculaires de bâtisseurs africains et les normes exigées par l’islam. De même, certaines règles religieuses sont le fruit d’un mélange inattendu entre loi coranique et présence antérieure de la magie et de l’animisme.

Couteau Senoufo, Côte d'Ivoire, Epoque présumée XIXe siècle, 49 cm, Collection Olivier Castellano © Olivier Castellano

Couteau Senoufo, Côte d’Ivoire, XIXe siècle © Olivier Castellano

Une exposition très riche

Le parcours ambitieux de l’Institut du Monde Arabe se propose d’étudier le développement de l’islam en Afrique du VIIIe siècle à nos jours, ce qui explique la présence de créations contemporaines aux côtés de manuscrits vieux de plusieurs siècles. Les rencontres inattendues entre les deux époques suscitent l’étonnement et prouve que cette exposition temporaire est pleine de surprise.

Afin de compléter un cheminement très bien documenté, riche et dates et en cartes, l’IMA a également fait appel à l’image, en plaçant aux quatre coins de l’exposition des écrans projetant des vidéos : interviews, photographies, entretiens, reportages… Autant de compléments très intéressants à un parcours qui cherche à tout parfaitement expliquer, dans un souci évident de pédagogie.

TRÉSORS DE L’ISLAM EN AFRIQUE

13/04/2017 > 30/07/2017

Institut du Monde Arabe

PARIS

De Dakar à Zanzibar, de Tombouctou à Harar, l’Institut du monde arabe met à l’honneur des sociétés fortes de treize siècles ...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE