Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS
expo_cercle_4 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Bordeaux, destination culturelle 2017 ?

Laura Bourdon 30 mars 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

En juillet 2017, la ville de Bordeaux s’apprête à vivre un événement majeur de son histoire : l’accueil de la ligne à grande vitesse, plaçant la ville à seulement 2h04 de Paris. Afin d’accompagner cette étape significative, la ville a imaginé une saison culturelle d’ampleur qui se déploiera durant tout l’été et au-delà, du 25 juin au 25 octobre, intitulée « paysages bordeaux 2017 ». Exponaute vous livre quelques-uns des temps forts de cette saison haute en couleurs !

┬® Michel de Broin

Mille spéculations, installation de Michel de Broin © paysages bordeaux 2017

D’ores-et-déjà louée pour son cadre de vie, son attractivité et la richesse de son patrimoine culturel, la 2e ville touristique de France se prépare à vivre un nouvel élan avec l’arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV) le 2 juillet prochain. Une étape décisive pour le déploiement de la métropole, plaçant la ville à seulement 2h04 de Paris (au lieu de 3h14) et la rapprochant ainsi d’autres grandes métropoles comme Londres et Bruxelles.

Pour célébrer cet événement d’ampleur, la ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole font appel à de prestigieuses signatures artistiques pendant quatre mois, des arts plastiques aux arts de la scène, nous invitant à renouveler notre regard sur les paysages. S’appuyant sur les rendez-vous clés de l’agenda local, comme la Saison Street-Art, l’Ocean Climax et la 7e édition de la biennale d’architecture et de design Agora, c’est plus de cent expressions artistiques qui seront disséminées à travers la ville et ses nombreuses institutions culturelles.

L’art dans l’espace public

Antony Gormley

Another Time, Anthony Gormley © paysages bordeaux 2017

Sous l’égide de José-Manuel Gonçalvès, directeur du CentQuatre Paris, trois artistes s’empareront de l’espace public. Michel de Brouin déploiera une immense sculpture baptisée Mille spéculations, sous la forme d’une boule à facettes de 7,9 mètres de diamètre composée de mille miroirs ; qui suspendue à une grue dans le ciel de Bordeaux, balaiera la ville de faisceaux lumineux. Pablo Valbuena, artiste plasticien né et formé à Madrid, investira l’espace architectural ferroviaire avec une installation cinétique tandis qu’Antony Gormley, artiste majeur de la scène contemporaine, déploiera seize sculptures en bronze inspirées de sa propre anatomie à travers la ville.

Agora 2017, biennale d’architecture et de design

Bogota ┬® Beka & Partners

Bogota © Beka & Partners

Suivant de peu le lancement d’une quinzaine d’expositions dans les institutions culturelles de la ville, aux Arts Décoratifs, au musée des Beaux-Arts ou encore au CAPC qui interrogera dans son exposition la matière et l’énergie, la biennale d’architecture et du design Agora rythmera la Saison culturelle du 14 au 24 septembre.

Après les thèmes des « métropoles millionnaires » en 2010, des « patrimoines » en 2012 et « l’espace public » en 2014, Agora 2017 se penchera sur « les paysages en mouvement ». Un choix « cohérent et logique », précise le commissaire de la biennale Bas Smet, compte tenu de l’explosion démographique et du fait que « 60% de la population est amenée à vivre en zone urbaine à l’horizon 2020 », précise-t-il.

Aussi ces données démographiques ont donné lieu à divers questionnements autour du rôle du paysage dans l’organisation de la nature à l’échelle de la planète, et ses possibilités de réinventions à travers de nouvelles fonctions. Des enquêtes auprès de villes du monde, au Québec, à Munich ou à Buenos Aires donneront lieu à des expositions permettant d’en juger les politiques. Les poètes, photographes et vidéastes rendront compte de leur propre vision des paysages ; tandis que des questionnements parfois controversés notamment autour de la question de l’agriculture urbaine seront soulevés, à travers une série de performances en ville et dans ses nombreux jardins.

Mathilde Monnier ┬® Nicolas Roux

Mathilde Monnier © Nicolas Roux

La Saison culturelle « paysages bordeaux 2017 » fera la part belle aux arts de la scène, avec la présentation du spectacle El Baile, sous la direction de Mathilde Monnier (en collaboration avec l’écrivain argentin Alan Pauls), mettant en lumière la façon dont le corps et le mouvement peuvent raconter l’histoire d’un pays. L’ouverture de la saison de l’Opéra national de Bordeaux sera aussi marquée par six représentations de « La Vie parisienne de Jacques Offenbach », trois représentations d’un concert symphonique et le dimanche 2 juillet, l’Opéra viendra à la rencontre de son public avec une manifestation jouée devant la gare.

Avec l’intervention de 120 acteurs culturels, 500 artistes, une quarantaine de lieux investis, le tout pour une enveloppe budgétaire de 6 millions d’euros, la Saison culturelle bordelaise promet encore bien (d’autres !) surprises et vous donne rendez-vous pour un été riche en festivités. Le grand week-end inaugural aura lieu les 1 & 2 juillet prochain… à vos agendas !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE