Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

A.R Penck : le peintre de l’intemporel se dévoile à la Fondation Maeght

Jéremy Billault 23 mars 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

L’exposition printanière de la Fondation Maeght accueille, jusqu’au 18 juin prochain, l’un des grands artistes allemands de la fin du XXème siècle, A.R. Penck. Au cœur d’un centre d’art chargé d’histoire, A.R. Penck se dévoile à travers une grande rétrospective, pleine d’échos et de poésie.

 hh

A.R.Penck Ohne Titel (Gruppe), 1961

Intemporel, instantané. Dans le calme ensoleillé et provençal dont seule Saint-Paul de Vence a le secret, plongé au cœur de l’un des temples de la création moderne, difficile d’imaginer meilleur endroit, meilleur moment pour faire face à ses expérimentations formelles et pleines d’esprit. Lui ? C’est Ralf Winkler, celui que la postérité fera sienne sous le nom d’A.R Penck. Le théâtre pictural et pittoresque qui l’accueille, c’est la Fondation Maeght.

24.A.R.Penck Bestimmung ‐ Abstrakt, 2011

A.R.Penck, Bestimmung ‐ Abstrakt, 2011

Calder, Giacometti, Miró, Chagall, Braque, tous ont arpenté les murs de temple de la création, tous y ont laissé au moins une oeuvre en témoignage, tous pèsent encore avec légèreté sur l’intimité du lieu. Voilà dans quelles conditions la Fondation nous propose de découvrir ou de redécouvrir en détail la carrière d’A.R Penck, autre grand, plus contemporain, dont la peinture est habitée par le même souffle que ses aînés.

15.A.R. Penck Another R.C., 1983

A.R. Penck, Another R.C., 1983

Si jamais ce nom ne vous rappelle rien, A.R Penck est probablement l’un des plus grands peintres allemands de la fin du XXème siècle. Né à Dresde, A.R Penck vit en Allemagne de l’Est jusqu’à son déménagement à Cologne, à l’Ouest, en 1980. Autodidacte, très marqué par la scission de son pays, il cherche depuis ses débuts à échapper à toute temporalité, à s’élever au-delà de l’Histoire qui se déroule sous ses yeux. Cela se traduit par une recherche formelle en constante évolution où s’associent l’art moderne, l’art brut, le graffiti et même les peintures pariétales dans un alliage de citations harmonieux.

02.A.R.Penck Ohne Titel (Systembild), 1966

A.R.Penck, Ohne-Titel-Systembild, 1966

Tout au long de sa carrière, A.R. Penck n’a cessé d’être en quête de quelque chose d’immuable, d’éternel qu’il entrevoit à travers un prisme singulier : l’originel. Chacun de ses grands chantiers esthétiques ont en commun qu’ils tentent d’exprimer et de percevoir l’Homme originel face au monde : qu’ils soient la représentation de figures humaines, l’écriture, les graphes, tous sont les éléments d’un langage écrit et pictural, poétique et immanent qui vise le primitif pour toucher l’éternel.

hhh

A.R.Penck, Nashorn, 1967

L’exposition de la Fondation Maeght est une rétrospective très complète qui rassemble tableaux, dessins et sculptures et nous offre un accès précieux à l’art de Penck, elle est un panorama très rythmé de recherches formelles et de postures esthétiques, littéraires et philosophiques, immergé dans un véritable temple de la création. Le dialogue avec les artistes accrochés aux quatre coins de la Fondation est permanent, fécond et significatif : on imagine une filiation, la poursuite d’un idéal commun, Penck s’engouffrant à sa manière sur la voie ouverte par Miró et les autres… Le moment est intense, profondément poétique… Absolument émouvant.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE