Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 MAGNUM ANALOG RECOVERY

29/04/2017 > 27/08/2017

Le BAL

- PARIS

expo_cercle_3 WALKER EVANS

26/04/2017 > 14/08/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 A PIED D'OEUVRE(S)

31/03/2017 > 09/07/2017

Monnaie de Paris - PARIS
expo_cercle_5 KIEFER RODIN

14/03/2017 > 22/10/2017

Musée Rodin - Paris - PARIS

LA NEWSLETTER

Game : le jeu vidéo à voir et à jouer à la Fondation EDF

Jéremy Billault 7 mars 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Jusqu’au 27 août prochain, la Fondation EDF présente une exposition consacrée à un sujet de plus en plus présent dans les musées : le jeu vidéo. Concentrée sur son histoire et son évolution, l’exposition « Game » offre un panorama détaillé de ce qu’est et ce qu’a été le jeu vidéo au fil des années. Et presque tout est jouable !

04-The_Witcher_3_Wild_Hunt_Blood_and_Wine_Toussaint_is_full_of_places_just_waiting_to_be_discovered_RGB

Le jeu The Witcher 3, La traque sauvage/ © 2015 CD Projekt S. A.

Qu’on le considère ou non comme un art, le jeu vidéo à la cote dans les musées parisiens. Au cours des derniers mois, plusieurs expositions on exploré le champs de ses possibles, qu’ils soient esthétiques ou sociétaux : l’art dans le jeu vidéo au musée Art Ludique, Hello my game is au musée en Herbe, ou même la Cité des Sciences et de l’Industrie qui dans les prochains mois consacrera au jeu vidéo toute une partie de sa collection permanente. Différentes expositions, différentes approches. Le jeu vidéo est parfois abordé pour son aspect esthétique, graphique (comme ce fut le cas au musée Art Ludique), parfois il est une source d’inspiration intense pour un artiste plastique (Invader à voir absolument au Musée en Herbe), parfois, il est un objet sociétal, générationnel, historique.

Start

Game Fond EDF (c) Laurent Lecat (4)

Vue de l’exposition Game Fondation EDF © Laurent Lecat

C’est ce dernier cas de figure qu’à choisi la Fondation EDF pour son exposition sobrement intitulée Game, le jeu vidéo à travers le temps. De Pacman à League of Legends, de Pong à The Witcher III, de FIFA 98 à FIFA 17 (pour 2017, ndlr), la Fondation EDF brosse une sorte de grand portrait du jeu vidéo, principalement adressé à ceux qui ne le connaîtraient pas ou peu.

ESPORT

La finale du championnat du monde de League of Legends en 2015 à l’Aréna de Berlin, entre SK Telecom T1 et ROX Tigers © Timo Verdeil.

Les passionnés, ceux qui savent déjà qu’il faut miner dans Minecraft, que le Joueur du Grenier est drôle ou que Geralt de Riv est un sorceleur,  n’apprendront rien mais prendront un certain plaisir à voir que le match de League of Legends Fnatic – SKT T1 a atteint la reconnaissance nécessaire pour être diffusé dans un musée, tout comme Rayman, Halo 2 et les autres. Une culture longtemps considérée comme alternative devient de la Culture avec le C qu’elle mérite.

GG WP

7_Sacramento

Sacramento © Delphine Fourneau

A l’image de la très belle exposition qu’elle avait consacré l’année dernière à la Techno, l’exposition Game offre une approche multiple aux néophytes : à la fois très didactique sur les différentes étapes de l’Histoire du jeu vidéo, elle permet aux visiteurs d’y mettre les mains, de tester presque tout, comme ils le souhaitent. Des joysticks à l’ancienne au casque de réalité virtuelle, en passant par la NES, la Mega Drive ou les différentes Playstation, beaucoup de jeux présentés en guise d’exemples sont jouables pour les visiteurs du musée.

Game Fond EDF (c) Laurent Lecat (5)

Vue de l’exposition Game Fondation EDF © Laurent Lecat

Outre le côté ludique et interactif que cela apporte, l’idée est surtout de présenter le jeu vidéo sous sa forme complète plutôt que son simple aspect graphique. La galerie des différents FIFA qui nous permet de tester avec, pour certains, une immense nostalgie, différentes versions du jeu sorties au cours des vingt dernières années en est un bon exemple : les graphismes ont changé, certes, mais pas seulement.

8_Fez

Fez © Polytron

Atmosphère, gameplay, sound design, tout cela apparaît dans l’exposition car les jeux sont jouables. Si elle traite son sujet très en surface (on attend encore une véritable exposition qui exploiterait à fond l’essence du jeu vidéo ou d’un jeu vidéo dans sa capacité à se hisser au rang des autres arts), la Fondation EDF nous offre une belle exposition, quoi qu’un peu pâlotte, qui permettra probablement à un public différent de s’immerger dans le jeu vidéo. C’est bien fait, c’est ludique, et c’est en entrée libre !

03_Ubisoft_RAYMAN

Le jeu Rayman, 1995 © Ubisoft

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE