Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

En 2017, la ville du Havre fête ses 500 ans !

Laura Bourdon 28 février 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Fondée en 1517 par François 1er alors Roi de France, la ville portuaire du Havre fête en 2017 sa 500e année de création. Un événement majeur que la ville compte bien célébrer à sa juste mesure, à travers une programmation culturelle dense ponctuée d’expositions prestigieuses et de parcours urbains étonnants. Du 27 mai au 5 novembre prochains, plus de soixante artistes s’empareront de la ville afin d’en faire ressurgir toute la singularité.

Sans titre

Karel Martens – Couleurs sur la plage, 2017 © Karel Martens

Berceau industriel majeur, poumon économique de la Normandie, ville portuaire et maritime, voilà en quelques mots les premières idées qui nous viennent en tête à l’évocation de la ville du Havre. Si tout cela est bien réel, la ville recouvre une réalité beaucoup plus vaste. Elle est un vivier d’inspiration majeur pour des tas d’artistes d’hier et d’aujourd’hui, par son ambiance et sa légendaire lumière jetée sur le port. Ville de culture et d’architecture, elle est totalement reconstruite dans les années 1950 par l’atelier de l’architecte Auguste Perret. Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2005, le Havre attire chaque année plus d’1,5 millions de touristes.

Aussi, l’anniversaire de création de la ville qui fête cette année ses 500 ans représente l’occasion de mettre en lumière toute sa richesse. Acteurs publics et partenaires privés se sont mobilisés non sans-enthousiasme afin d’offrir une programmation culturelle et artistique diversifiée, qui s’étendra sur cinq mois, avec l’intervention de plus de soixante artistes français et internationaux.

Un parcours artistique dans la ville

Le port du Havre de nuit

Félicie d’Estienne d’Orves, Simulation d’après une photographie de Philippe Bréard © Félicie d’Estienne d’Orves

Portée par Jean Blaise, la programmation a été imaginée autour de l’idée suivante : « Comment restituer une ambiance, retrouver la profondeur d’une cité, à travers des gestes artistiques ? ». Aussi chacun des artistes est invité à s’emparer d’un élément caractéristique de la ville afin de le réinventer et le révéler.

C’est ainsi qu’outre vingt-deux pignons d’immeubles totalement relookés, l’artiste Félicie d’Estienne d’Orves transformera la centrale thermique EDF en balise spatiale, Julien Berthier installera au-dessus de la gare son « altoviseur » réfléchissant la skyline de la ville ou encore, que l’artiste Karl Martens repensera l’esthétique des 713 cabanes peuplant les deux kilomètres de plage en les parant de bandes symétriques de couleurs.

Stéphane Thidet

Stéphane Thidet – Impact (projet) © Stéphane Thidet

Stéphane Thidet quant à lui a imaginé une installation composée de deux puissants jets d’eau qui jailliront par intermittence de chaque côté du bassin du Commerce. Après avoir investi le hall du Bon Marché jusque début février, l’artiste japonaise Chiharu Shiota investira à partir du mois de mai la nef de béton de l’Eglise Saint-Joseph au Havre, dans un tourbillon de fils rouge montant vers le ciel. L’installation, appelée « Accumulation of energy », se veut comme happer les espérances de toutes celles et ceux qui chaque jour, viennent déposer leurs vœux.

Des expositions prestigieuses

PIERRE_ET_GILLES_DEUX_MARINS

Les Deux Marins – Autoportrait (Pierre et Gilles), 1993 © Pierre et Gilles

Du côté des institutions muséales, le programme est lui aussi alléchant. Le MuMa donne carte blanche au duo d’artistes Pierre et Gilles, à la suite de leur exposition au musée d’Ixelles à Bruxelles. La rétrospective posera donc ses valises au Havre, ville de naissance de Gilles, avec quelques subtilités complémentaires puisque les artistes présenteront une installation spécifique dans la grande nef du musée ainsi qu’un « Cabinet de curiosités », dans une mise en scène dont eux seuls ont le secret…

Autre événement d’ampleur : le retour du tableau emblématique de Claude Monet, Impression(s) soleil levant, que l’artiste a couché sur toile dans le port du Havre nimbé des couleurs de l’aube en 1872. Le temps d’une exposition, ce tableau (conservé au musée Marmottan Monet de Paris), sera mis en dialogue avec une trentaine d’autres chefs-d’œuvres signés Turner, Gustave Le Gray ou Félix Valloton, tous inspirés par le cadre de la ville et sa lumière si particulière.

MMT3729 Impression: Sunrise, 1872 (oil on canvas) by Monet, Claude (1840-1926); 48x63 cm; Musee Marmottan Monet, Paris, France; (add.info.: Impression, Soleil Levant; the painting was stolen in 1985 and recovered in 1990; the painting's title is the origin of the name of the art movememnt Impressionism; subject is the harbour of Le Havre in France;); French, out of copyright

Claude Monet, Impression, soleil levant, 1872, Paris, Musée Marmottan Monet © Bridgeman Images

En référence à l’identité maritime de la ville, les fonds d’archives French Lines présenteront « Villes flottantes », retraçant près de 150 ans d’histoire des compagnies maritimes françaises et ces géants des océans, dont de multiples traces (photographies, documents d’archives et films) ont été conservés au Havre. La ville accueillera également pendant quatre jours les plus grands voiliers du monde (qu’il sera possible de visiter), et signera le nouveau départ du Transat Jacques Vabre, le 27 octobre.

White Clouds on Sky Backdrop

Vincent Ganivet – Catène de Containers, 2017 © vincentganivet.fr – Studio Louis Morgan, ADAGP Paris 2017

Vous l’aurez compris, de mai à septembre prochain, la ville du Havre se parera de ses plus beaux plus atours pour accueillir un public nombreux ; quant à la soirée d’inauguration de ces cinq mois intenses, elle sera ponctuée par un défilé (la Magnifik Parade !) mettant en scène plus de 200 personnages revêtus de costumes XXL tourbillonnants, avant de vibrer au rythme de concerts donnés sur la plage avec la présence d’Electric Bamako, La Femme et Catherine Ringer.

A partir du 27 mai prochain, le rendez-vous est donné ! Toutes et tous sont invités à venir passer « Un été au Havre », dans un parcours festif et artistique, rappelant ô combien la ville demeure encore aujourd’hui une source d’inspiration inépuisable pour de nombreux artistes.

Découvrez l’intégralité de la programmation ici

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE