Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

À Dieppe, on expose les photographies de Thomas Pesquet prises depuis l’ISS !

Agathe Lautréamont 15 février 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Thomas Pesquet, ingénieur aéronautique, est (seulement) le dixième français à avoir eu la chance de s’envoler en direction de la Station Spatiale Internationale, afin d’y mener une mission scientifique. Cela fait maintenant trois mois que le scientifique multiplie les photographies, publications et vidéos sur les réseaux sociaux, et qu’il partage avec toutes et tous son expérience en orbite autour de notre petite planète bleue. Et depuis le 10 février dernier, la ville de Dieppe expose les plus beaux clichés pris par Pesquet à bord de l’ISS…

lac frome australie

Lac Frome, Australie © Thomas Pesquet – ISS

Depuis le 17 novembre 2016, un scientifique français a véritablement la tête dans les étoiles. Son nom ? Thomas Pesquet. L’ingénieur aéronautique est devenu mondialement célèbre en fin d’année dernière pour être être le dixième astronaute français à embarquer à bord de la Station Spatiale Internationale, pour une mission scientifique de six mois en orbite autour de notre belle Terre.

Heureux de sa mission, mais aussi de réaliser enfin son rêve d’enfant en allant faire un petit tour dans l’espace, Thomas Pesquet a tout dans le même temps établi une stratégie de communication bien rodée : depuis novembre dernier, les internautes du monde entier peuvent suivre ses aventures au jour le jour sur les réseaux sociaux, grâce à un grand nombre de photos et de vidéos postées régulièrement. Une belle façon de partager cette expérience unique et de parler de science au plus grand nombre, avec un regard émerveillé.

kenya

Kenya © Thomas Pesquet – ISS

Le 10 février dernier, la petite ville normande de Dieppe (qui a vu naître Thomas Pesquet ) organise une belle exposition qui rend hommage à la fierté locale et à ses talents de photographe. La commune expose en effet une série de photographies prises par le scientifique depuis la Station Spatiale Internationale. Certaines sont inédites, certaines sont déjà connues des « followers » de Pesquet puisqu’elles ont déjà été publiées sur son compte Instagram officiel (qui compte tout de même 147 000 abonnés !).

Mais cette fois-ci, on peut les admirer en très grand format ! Un voyage unique à des centaines de kilomètres du sol terrestre qui nous offre un regard inédit sur notre globe. Chaque photographie présentée dans l’exposition est d’ailleurs accompagnée d’une légende rédigée par le scientifique lui-même: certaines présentent bien sûr des vues de notre planète, mais d’autres, terriblement amusantes, donnent un aperçu des conditions de vie à bord de l’ISS.

Comment mange-t-on ? Comment se déplace-t-on ? À quoi ressemble la cabine d’un astronaute ? Autant de questions qui trouvent des réponses grâce aux photographies de Pesquet.

16602406_569449499931194_5001053703502272189_o

Pour la Saint Valentin ! © Thomas Pesquet – ISS

L’agence spatiale européenne a bien volontiers autorisé la ville de Dieppe à exploiter ces images dans le cadre d’une exposition. Celle-ci accepte sans problème ce genre de demandes, à condition qu’elles soient à portée pédagogique.

Le service communication de la ville de Dieppe a donc fait les choses en grand. Celui-ci a consacré une vaste partie de ses locaux pour exposer les photographies de l’astronaute normand en grand format sur du papier photo de qualité et dans une scénographie simple qui laisse la part belle aux images et rien de plus. En admirant ces photographies de deltas, de champs cultivés, de fleuves et de sommets volcaniques sur de grands tirages, le visiteur a le sentiment de les redécouvrir, d’avoir à son tour la tête dans les étoiles.

volcan taranaki new zealand

Un volcan en Nouvelle-Zélande © Thomas Pesquet – ISS

Les formes, les tracés, les contours, les couleurs semblent totalement inconnus, on regarde une autre planète, alors qu’il s’agit bien de la Terre. Le public découvre alors pleinement la portée esthétique de certains travaux scientifiques. Car à quatre cents kilomètres au-dessus du sol de la Terre, le paysage prend un tout autre visage…

C’est justement là que l’on prend toute la mesure de l’approche artistique des photographies réalisées par Thomas Pesquet, initialement à des fins scientifiques. On peut constater avec douleur les ravages de l’agriculture intensive, l’illumination galopante du monde industrialisé, la destruction progressive des forêts vierge… Les plaies ouvertes à la surface de la Terre sont visibles, mais sont présentées sous un jour artistique, qui font s’émerveiller, puis provoquent le doute, le questionnement.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE