Votre action a été enregistrée avec succès !



LA NEWSLETTER

Une tombe royale vieille de 3000 ans découverte en Égypte !

Agathe Lautréamont 14 février 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Quand on vous dit que l’Égypte n’a pas fini de nous émerveiller ! L’année 2016 a été faste en découvertes archéologiques pour le pays du nord de l’Afrique, mais catastrophique en matière de fréquentation touristique : le pays peine à se relever de ses crises politiques successives et des attaques terroristes. Pourtant, sur les sites patrimoniaux, les archéologues s’affairent, indifférents aux bouleversements du monde présent. Dernière illustration en date ? Une équipe d’archéologues japonais vient de découvrir une tombe royale datant d’il y a trois mille ans…

waseda university

Une des fresques découvertes dans la tombe © Waseda University

Cela fait maintenant presque deux cents ans que le sol égyptien est méthodologiquement fouillé, exploré, cartographié, plus récemment scanné grâce aux nouvelles technologiques, et il y a eu tant de trouvailles exceptionnelles qu’aujourd’hui, nombre de scientifiques estiment que les découvertes d’ampleur se feraient, en toute logique, de plus en plus rares. Il faut croire que leurs prévisions étaient erronées ! Une équipe d’archéologues japonais vient en effet de faire une trouvaille d’importance…

Le groupe de chercheurs asiatiques a en effet annoncé officiellement avoir excavé une tombe jusqu’alors inconnue, dans la nécropole de Thèbes en Égypte. Et une tombe pour un dignitaire royal, qui plus est ! Selon les premières constatations faites sur place, le lieu de sépulture a été construit pour accueillir les restes d’un scribe de pharaon nommé Khonsu, mort il y a environ trois mille ans. Sa dernière demeure, au plus grand bonheur des archéologues, est dans un exceptionnel état de conservation.

was 2

Le plafond orné de la tombe © Waseda University

Jirō Kondo, professeur à l’Université de Waseda, à Tokyo, n’a pas caché son enthousiasme au moment d’être interviewé par le journal The Observer : « En toute logique, personne ne sait qu’une tombe inconnue aux fresques magnifiquement peintes doit encore être découverte… Nous pensons qu’il peut encore y avoir des sépultures à découvrir dans cette zone. » Jirō Kondo est en charge du chantier de fouilles près de Thèbes et était présent au moment de la découverte de la tombe.

Une tombe qui a été découverte alors que son équipe était en train… de nettoyer un espace entourant une autre tombe déjà connue des historiens ! Et ce n’est pas la première fois qu’il fait une trouvaille d’ampleur ! Kondo est déjà à l’origine de la découverte de la tombe du dignitaire égyptien Khonsuemheb, dans la même zone, au mois de décembre 2013.

Mais la sépulture du scribe Khonsu n’en finit pas de fasciner les archéologues grâce à ses décorations murales, complexes, colorées et parfaitement conservées. La tombe, en forme de T, mesure 4.2 mètres de large pour 4.5 de long. Ses fresques, magnifiquement élaborées, recouvrent murs et plafonds et n’ont que peu souffert du passage du temps (toute proportion gardée, nous parlons tout de même ici d’un édifice vieux de trois mille ans.)

was

Le dieu Ré honoré par quatre babouins © Waseda University

Le mur nord de la tombe porte des ornementations gravées directement dans la roche, représentant la barque solaire du dieu Ré, honoré par un groupe de quatre babouins. Aux côtés du dieu se trouve le cartouche portant le nom du scribe, enrichi de l’épithète : « grand et célèbre scribe ». Sur une autre paroi, on peut voir le scribe Khonsu et son épouse révérer le couple de divinités Isis et Osiris.

Ces mêmes dieux sont représentés sur une autre fresque de la tombe, tandis que non loin des divinités, on trouve des représentations des membres de la famille de Khonsu. Les archéologues japonais ont également précisé que la totalité de la sépulture n’a pas encore été fouillée. En effet, des blocs de pierre interdisent l’accès à une autre chambre de la tombe. Il ne reste plus qu’à poursuivre les fouilles…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE