Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_3 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS

LA NEWSLETTER

À La Haye, une grandiose exposition sur la créativité de Mondrian et van der Leck

Agathe Lautréamont 14 février 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

1917 – 2017. Cela fait donc précisément cent ans qu’un magazine appelé à connaître une postérité brillante était lancé aux Pays-Bas. Le nom de cette publication ? De Stijl. Le nom vous dit quelque chose ? C’est bien normal ! Cette revue, créée sous l’impulsion de Theo van Doesburg et qui reçut les contributions régulières comme importantes de Piet Mondrian, a par la suite donné son nom au mouvement artistique de renommée internationale que l’on sait. Et pour fêter cet anniversaire (qui est célébré dans tout le pays), le Gemeentemuseum de La Haye démarre les festivités en trombe, avec une exposition fascinante qui explore les liens amicaux et artistiques entre deux grands peintres : Piet Mondrian et Bart van der Leck.

Bart van der Leck, Composition No. 8, 1917 © Gemeentemuseum Den Haag

Voilà de quoi bien commencer l’année 2017 en « steijl » ! Il suffit de grimper les quelques marches du Gemeentemuseum de La Haye pour s’en rendre compte : l’institution va voir son pouls battre au rythme du mouvement artistique De Sitjl pendant de longs mois, ou pour être tout à fait précis, au cours de l’année 2017, puisque les Pays-Bas sont cette année à la fête. Après deux années 2015 et 2016 respectivement consacrées à Vincent van Gogh et Jérôme Bosch, il fallait une autre grande figure artistique pour prendre le relais de ces deux précédents maîtres sans avoir à rougir…

Pari tenu ! C’est au tour de Piet Mondrian de colorer en rouge, en jaune et en bleu l’actualité culturelle des Pays-Bas, qui démarre sur les chapeaux de roue avec une exposition très intéressante visible au Gemeentemuseum de La Haye jusqu’au 21 mai 2017.

PM_Pier en oceaan 4_1914_GM

Piet Mondrian, Ponton et océan 4, 1914 © Gemeentemuseum Den Haag

Une invention

« Piet Mondriaan et Bart van der Leck : inventer un art nouveau » est donc le nouvel événement de l’institution culturelle néerlandaise. Le lieu est emblématique pour De Stijl, étant donné que c’est ce musée qui possède la plus riche collection d’œuvres de Piet Mondrian au monde, des créations de jeunesse aux œuvres abstraites les plus fameuses de la fin de sa vie. Quel meilleur espace donc, pour explorer les racines, la genèse de ce nouveau registre artistique qu’est De Stijl ?

Grâce à un parcours qui va revenir sur les origines du mouvement, le visiteur peut véritablement plonger dans le processus créatif de Piet Mondrian, mais pas uniquement… Car ce mouvement créatif qui a profondément changé les codes de l’art trouve ses fondements dans un lien très fort, celui qui a lié Piet Mondrian à un autre artiste influent aux Pays-Bas : Bart van der Leck.

PM_Dambord_1919

Piet Mondrian, Composition avec grille 9 : composition damier aux couleurs vives, 1919 © Gemeentemuseum Den Haag

Un duo

Car c’est indéniablement à ce duo que l’on doit le développement de cet art nouveau qu’est le mouvement De Stijl. Ce code couleur aujourd’hui entré dans la culture populaire, cette alliance de bleu, de jaune et de rouge, on la doit en vérité à l’amitié entre van der Leck et Mondrian ; les deux esprits se sont influencés mutuellement, ils ont échangé, ils se sont affrontés, mais toujours dans une grande volonté de créativité et de renouvellement intense.

De leur rencontre dans le petit village néerlandais de Laren jusqu’à leur reconnaissance outre-Atlantique à la moitié du XXe siècle, l’exposition du musée de La Haye s’attache à définir l’origine de cette rencontre qui allait bouleverser l’Histoire de l’art. Bart van der Leck s’est d’abord formé à la peinture sur verre et à la technique du vitrail, tandis que Mondriaan (il ne modifiera son nom en Mondrian qu’en 1912) passe un diplôme pour devenir professeur de dessin.

09_VDL_Houthakkers_1928_GM

Bart van der Leck, Les bûcherons, 1928 © Gemeentemuseum Den Haag

Un voyage

Un voyage à Paris en 1912 transforme la peinture initialement paysagiste de Mondrian en une technique abstraite radicale. Quatre ans plus tard, Piet Mondrian rencontra Bart van der Leck à Laren. Naquit alors une forte amitié, les deux hommes s’admirant mutuellement et chacun reconnut sa propre quête artistique dans l’autre. Une quête qui est très bien mise en valeur dans l’accrochage du Gemeentemuseum, grâce à une mise en écho des expérimentations esthétiques des deux hommes.

On voit alors comment les amis artistes ont  sans cesse repoussé les limites de la représentation de la ligne, de la forme, de la géométrie. Les couleurs ne leurs suffisaient jamais pleinement. Ils usèrent du pastel, puis du primaire, apposèrent des touches tantôt floues, tantôt strictement définies par des carrés et des rectangles. Leurs aplats de couleurs, réalisés sans concession et avec une force que l’on devine à chaque touche, n’est en rien une provocation mais bien la composition d’un langage pictural parfaitement inédit, dans lequel van der Leck et Mondrian avaient placé leurs croyances les plus profondes, indestructibles, peut-être même intransigeantes.

0332897Piet MondriaanCompositie 3 met kleurvlakjes

Piet Mondrian, Composition no.3 avec aplats de couleur, 1917 © Gemeentemuseum Den Haag

Un élan

Il est fascinant de constater à quel point les limites entre les styles des deux hommes étaient poreuses. Tantôt, Mondrian use des couleurs fortes de van der Leck, tantôt le deuxième emprunte au premier ses tracés rectilignes et parfaits.

Au fil des toiles exposées, au fil des salles du musées de La Haye, on ne parle bientôt plus de peintures mais bien de compositions, ainsi un double-langage est-il créé : celui, technique, qui permettra de présenter leurs travaux au public et celui purement pictural, que nous avons sous les yeux et que rien n’annonçait vraiment quand l’on se retourne sur l’Histoire de l’art. De Stijl est une rupture, mais une rupture enthousiaste, pleine d’élan. Un élan par lequel on se sent également habité en quittant les couloirs du Gemeentemuseum.

Envie de faire un tour du côté de La Haye pour découvrir cette belle exposition ? Il vous suffit de passer sur le site Holland.com où vous trouverez toutes les informations nécessaires !

nbtc

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE