Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_4 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Le Musée Picasso et la Tate Modern s’unissent pour une exposition exceptionnelle

Agathe Lautréamont 31 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Pour les parisiens, il faudra être au Musée Picasso à compter du 10 octobre prochain et pour les londoniens, le rendez-vous est pris à compter du 8 mars 2018. Que se trame-t-il dans ces deux grands musées ? Rien de moins qu’une exposition exceptionnelle : « Picasso 1932 : amour, succès et tragédie », qui sera présentée dans les deux institutions et qui se focalisera sur… une seule année dans la carrière du peintre espagnol. Mais une année riche en rebondissements et surtout en productivité…

picasso 1

Pablo Picasso, Le Rêve, 1932 © Collection privée

Ce sera la première fois que tant de chefs-d’œuvre signés de la main de Pablo Picasso seront réunis dans le cadre d’une seule exposition. Le Musée Picasso situé dans la capitale française et la Tate Modern se sont en effet accordés sur un événement culturel qui se concentrerait sur l’année 1932 : une époque charnière pour l’artiste espagnol qui marque un avant et un après dans sa productivité.

Du côté de la Tate Modern, on montre déjà beaucoup d’enthousiasme face à l’arrivée de cet accrochage, jusqu’à parler d’un des événements les plus importants de toute l’histoire du musée. Et pour cause ! Une centaine d’œuvres seront placées sous les cimaises de la Tate, et parmi elles, Le Rêve, œuvre chargée d’érotisme représentant la jeune compagne de Picasso, Marie-Thérèse.

Le tableau avait été acheté par le riche collectionneur Steven A. Cohen en 2013 et n’a encore jamais été exposé sur le sol britannique. La Tate s’enorgueillit d’un autre prêt d’importance : celui de La jeune fille devant un miroir, véritable bijou conservé dans les collections du MoMa et qui voyage très rarement en-dehors des limites préservées du musée.

picasso 2

Pablo Picaso, Jeune fille devant un miroir, 1932 © Musée Picasso, Paris

La Tate semble donc décidée à faire de cette exposition un événement clé de sa longue histoire culturelle. Achim Borchardt-Hume, directeur des expositions du musée et co-conservateur de cette exposition, a expliqué au journal britannique The Guardian : «  Comment se rapprocher de Pablo Picasso en tant qu’artiste et surtout en tant que personne ? Comment parvenir à dépasser le mythe en lequel il s’est mué ? »

La réponse de l’institution culturelle londonienne est pourtant évidente : concentrer les efforts du musée sur une unique année de l’existence du maître. Et cette année, c’est 1932, considérée par les spécialistes de l’œuvre de l’espagnol comme son « annus mirabilis ».

Car c’est précisément à cette époque que l’artiste protéiforme entérina pour de bon son statut d’artiste immanquable du XXe siècle, produisant parmi ses plus belles créations, tandis qu’une première rétrospective lui était consacrée. Mais l’étoile de cette année qui brilla dans le ciel de sa carrière fut indéniablement une femme : Marie-Thérèse Walter.

musee picasso paris

Le Musée Picasso de Paris © Wikimedia Commons

Pablo Picasso était âgé de 45 ans lorsqu’il remarqua la toute jeune Marie-Thérèse Walter (17 ans à l’époque) sortant d’une bouche du métro parisien. Stupéfait par la beauté de l’adolescente, l’artiste l’aborda immédiatement pour lui proposer de poser pour lui. Les expositions du Musée Picasso de Paris et de la Tate présenteront donc nombre de tableaux figurant la jeune fille qui enflamma tant l’inspiration du maître. Mais pas seulement !

Des portraits de son fils Paul (âgé de 11 ans) ainsi que des représentations de sa première femme, Olga Khokhlova, pourront également être admirés. Les œuvres réalisées au cours de l’année 1932 peuvent être considérées comme un journal intime artistique, un carnet pictural dans lequel Picasso notait et peignait, au jour le jour, sa joie de vivre et son élan artistique revivifié par Marie-Thérèse. Rendez-vous est donc pris !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE