Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration

- PARIS

expo_cercle_2 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 ED VAN DER ELSKEN

13/06/2017 > 24/09/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_4 MONTMARTRE, DÉCOR DE CINÉMA

04/04/2017 > 15/01/2018

Musée de Montmartre - PARIS
expo_cercle_5 LE PAYSAGE JAPONAIS

21/06/2017 > 02/10/2017

Musée Guimet - PARIS

LA NEWSLETTER

Parcourir les routes de l’Afrique au musée du Quai Branly

Agathe Lautréamont 30 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Cette exposition est avant tout une histoire, celle d’échanges, de liens commerciaux, de contacts et de frontières poreuses. L’Afrique, depuis l’aube des Hommes, a toujours été un continent d’échanges. Et au fil des millénaires et des prises de contact avec de nombreuses autres civilisations (européennes, asiatiques…), les cultures africaines ont ainsi constamment évolué ; elles sont devenues mouvantes, perméables, s’enrichissant, se faisant et se défaisant au long du temps. C’est pourquoi le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, du 31 janvier au 12 novembre 2017, nous propose d’emprunter les (nombreuses) routes africaines, à  la découverte d’une histoire passionnante.

quai branly 06

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Ce sont tout d’abord des selles de cheval qui nous accueillent dans le nouveau parcours temporaire du musée du Quai Branly. Certaines sont magnifiquement brodées, d’autres ont été constituées de plusieurs morceaux de cuir différents, chacun arborant une teinte propre. C’est évident ! Comment évoquer la thématique des routes, et donc du voyage, sans parler du principal moyen de locomotion utilisé déjà 3500 ans avant notre ère : le cheval ?

La date est très ancienne, et elle est retenue grâce à la première preuve archéologique d’une domestication d’ « equus caballus », même si certains spécialistes n’hésitent pas à avancer la date de 8000 ans avant notre ère ! Voilà donc une entrée en matière saisissante pour une exposition qui, par son ampleur et sa très grande richesse, est une grande première pour l’institution culturelle parisienne.

quai branly 07

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Une route, des routes

Après tout, le Quai Branly se penche sur rien de moins que le continent unanimement considéré aujourd’hui comme le berceau de l’Humanité. Et un des moyens de parler de ce continent-origine serait d’en explorer l’Histoire au long des routes.

Car ces routes ont quelque chose à nous raconter. Elles ont vu passer des circulations inouïes, elles ont permis le passage de populations à l’intérieur des pays comme vers l’extérieur du continent. Le parcours temporaire du Musée du Quai Branly illustre d’ailleurs parfaitement ces flux à l’aide de cartes, de globes terrestres et de planisphères disséminés au long de l’exposition pour nous aider à mieux cerner l’importance de ces cheminements.

quai branly 09

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Des chronologies ont également été ajoutées au parcours, ces frises illustrant puis clarifiant la circulation de l’homme en Afrique des origines (c’est-à-dire entre -200 000 et -150 000) à la période contemporaine. Face à un sujet si vaste, un parcours chronologique était inenvisageable, d’où le choix d’une découverte thématique de l’exposition temporaire.

 

Commerces et cultures

Après les routes et les moyens de transport, nous découvrons les villes, centres urbains qui font office de jalons de ces fameuses routes. Des artefacts divers comme des masques, des statuettes anthropomorphes ou encore des bustes en marbre témoignent de la puissance de certaines cités comme Nok ou la mythique Carthage, qu’on ne présente plus.

quai branly 12

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Après avoir admiré d’indénombrables statuettes, dessins à motifs géométriques, gravures et photographies du XIXe siècle, le visiteur passe dans une nouvelle section, celle-ci dédiées aux routes commerciales.

La balance commerciale était parfois inégale, le continent exportant beaucoup de ses ressources pour, parfois, peu recevoir, mais certaines cités parvinrent cependant à tirer leur épingle du jeu en commercialisant deux métaux prisés entre tous : l’or et le fer. En échange, les pays africains recevaient du sel, dont le sol du continent est pauvre. Le commerce de l’ivoire, aujourd’hui justement décrié, fait la joie des acheteurs chinois et indiens.

quai branly 13

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Cartes et parures

Quelques pas plus loin, et de magnifiques parures composées de perles bigarrées rappellent que l’Afrique est friande de perles, qui viennent de Venise ou du monde arabe. Celles-ci peuvent être en pâte de verre, en corail ou en cornaline. Suivront tout au long du parcours les routes spirituelles, les routes religieuses, les routes esthétiques, les routes coloniales et enfin, en guise de conclusion, une étape appelée « La nation des artistes ».

Cette ultime étape rappelle avec beaucoup de justesse que la redécouverte de l’art africain a nourri l’imaginaire des créateurs occidentaux de l’époque moderne… Mais ce cheminement est également inverse : les codes esthétiques de l’Occident sont partis vers l’Afrique et nourrissent aujourd’hui l’imaginaire de nombreux artistes de ce continent.

quai branly 08

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Décrire tout le contenu de cette nouvelle exposition temporaire serait beaucoup trop long et surtout inutile. Il est vain de chercher à préciser absolument toutes les richesses et les subtilités du parcours proposé par le Quai Branly jusqu’au 12 novembre prochain. Un seul conseil  cependant : il faut aller voir cet accrochage, aussi instructif que nécessaire, à une époque où l’on peut encore entendre dire que l’Homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire.

L'AFRIQUE DES ROUTES

31/01/2017 > 12/11/2017

Musée du quai Branly - Jacques Chirac

PARIS

Berceau de l’humanité, pourvoyeur de force de travail, d’or et de matières premières depuis des millénaires pour les autres continen...

83
jours restants
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE