Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 FRANÇOIS 1ER ET L'ART DES PAYS-BAS

18/10/2017 > 15/01/2018

Musée du Louvre - PARIS

LA NEWSLETTER

Découverte d’une nécropole médiévale au Mont Saint Michel

Agathe Lautréamont 30 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La découverte a été faite au mois de novembre dernier, mais ce n’est qu’en ce début d’année 2017 que l’information a été diffusée. Il y a donc environs trois mois, une incroyable découverte a été faite en plein cœur du Mont Saint Michel ; preuve supplémentaire que ce monument parmi les plus fréquentés de France est loin d’avoir livré tous ses secrets… Tandis qu’une équipe d’ouvriers était affairée à réaliser des travaux sur la rue principale du Mont, ceux-ci ont eu la stupéfaction de découvrir… des ossements ! Immédiatement, une équipe d’archéologue s’est rendue sur place.

alejandro flores

Le Mont Saint Michel recèle encore bien des mystères © Alejandro Flores – Flickr

C’est là une découverte donc va se souvenir l’équipe d’ouvriers qui travaillait au Mont Saint Michel, en novembre dernier… Alors qu’ils étaient affairés à réaliser des travaux d’entretien sur les canalisations qui courent tout au long de la rue principale du Mont Saint Michel, ces ouvriers ont eu l’immense surprise de tomber sur… des ossements !

Des squelettes, tous datant du XIIIe siècle de notre ère, reposaient en effet, insoupçonnés, sous cette rue très fréquentée du célèbre monument de l’ouest de la France. Immédiatement prévenus, des archéologues de l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) ont investi les lieux non sans une certaine fébrilité, afin d’effectuer de premières recherches et en savoir plus sur ces mystérieux restes humains. Les chercheurs, à l’heure actuelle, sont toujours au travail au Mont Saint Michel, leurs opérations de fouilles devant se terminer à la fin du mois de janvier.

le_mont_st_michelc_e.collado_7

Un archéologue au travail dans la nécropole © Emmanuelle Collado – INRAP

Mais le bilan provisoire de ces fouilles s’avère on ne peut plus fructueux : à force de patience et de minutie, les scientifiques sont parvenus à mettre au jour une trentaine de sépultures. Demeure maintenant à en extraire les ossements, qui subiront dans les semaines encore à venir une batterie de tests. Ces examens portent nombre d’espoirs pour les archéologues, qui espèrent en apprendre davantage sur les conditions de vie des hommes et femmes de cette époque.

Les fouilles ont donc été fructueuses et apporteront normalement de précieuses informations aux archéologues sur la période médiévale en France. Comment vivait-on ? Et surtout, comment mourrait-on ?

Car grâce aux techniques scientifiques actuelles, les ossements même très anciens (mais aussi les dents) peuvent parler et expliquer de quoi souffrait l’individu au moment de son décès. Était-il malade ? Était-il carencé ? À quel âge est-il passé de vie à trépas ? Y a-t-il autant d’hommes que de femmes dans la nécropole ? Le carbone 14 parlera, tout comme l’expertise des archéologues…

le_mont_st_michelc_e.collado_28

Vue de la nécropole © Emmanuelle Collado – INRAP

Selon les premiers éléments apportés par le chantier de fouilles, ces sépultures nouvellement excavées proviendraient du cimetière de la paroisse Saint Pierre. Et c’est ce qui explique en partie la stupeur des archéologues : pour ces derniers, la nécropole avait été détruite pendant les travaux d’installation du réseau de canalisations en 1913.

Les heureux travaux des ouvriers en novembre dernier ont donc donné tort aux chercheurs de l’INRAP. Malheureusement, les squelettes mis au jour ne sont pas nécessairement entiers, mais tous les espoirs ne sont pas perdus pour autant ! Si la majorité des ossements provient d’individus adultes, certaines sépultures ont également accueilli des enfants.

le_mont_st_michelc_e.collado_12

Des archéologues au travail dans la nécropole © Emmanuelle Collado – INRAP

Il ne reste donc plus qu’à guetter régulièrement les actualités de l’Inrap, car dans les mois qui vont suivre,  les mystérieux ossements du Mont Saint Michel vont commencer à nous raconter leur histoire…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE