Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_3 LA FOLIE EN TÊTE

16/11/2017 > 18/03/2018

Maison de Victor Hugo - PARIS
expo_cercle_5 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS

LA NEWSLETTER

La Vénus de Botticelli bientôt exposée aux États-Unis pour la première fois

Agathe Lautréamont 26 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

À partir du 11 février prochain, c’est à une grande première qu’il sera possible d’assister aux États-Unis. Dans moins d’un mois, le Muscarelle Museum of Art, dans l’État de Virginie, proposera l’exposition temporaire intitulée : « Botticelli et la quête du Divin : la peinture florentine des Médicis aux Bûchés des Vanités ». À cette occasion, une Vénus peinte par Sandro Botticelli (1445-1510) sera exposée pour la première fois sur le sol étasunien, parmi quinze autres chefs-d’œuvre de la main du maître italien.

bot 2

Sandro Botticelli et son atelier, Vénus, détail © Galleria Sabauda, Turin

Si tout le monde connaît le chef-d’œuvre de Sandro Botticelli « La naissance de Vénus », on sait beaucoup moins que le maître florentin du XVe siècle s’est attelé, avec l’aide de son atelier, à exécuter deux autres peintures représentant la déesse de la beauté et de l’amour, dans des compositions isolant totalement le personnage mythologique, dans toute la splendeur de sa nudité idéalisée.

L’exposition « Botticelli et la quête du Divin : la peinture florentine des Médicis aux Bûchés des Vanités », prévoit d’exposer l’une de ces deux rares représentations de Vénus, dans le cadre d’un long parcours qui se focalisera sur la peinture florentine du milieu du XVe siècle ainsi que sur les bouleversements connus par l’Italie à cette même époque.

Vierge à l’Enfant, 1466-1469 filippo lippi

Filippo Lippi, Vierge à l’enfant, 1466-1469 © palais Medici-Riccardi, Florence

Ce sont ainsi pas moins de seize œuvres du grand peintre florentin qui ont été réunies à l’occasion de cette grande exposition, appelée à voyager à travers les États-Unis. La majorité sont des portraits grandeur nature, mais aussi des peintures religieuses réalisées à destination d’églises ou de monastères.

Six toiles d’un autre maître italien, Filippo Lippi (1406-1469), seront placées en écho pou un parcours qui s’annonce d’ores et déjà très riche et qui devrait attirer un grand nombre de curieux des quatre coins de l’Amérique du Nord. Des réalisations du peintre Masaccio (1401-1428) seront également présentes dans le parcours, tout comme quelques œuvres de Filippino Lippi (1457-1504), fils du peintre Filippo Lippi et qui fut un élève de Sandro Botticelli.

Des noms prestigieux passèrent en effet dans l’atelier de l’artiste à l’origine de La Naissance de Vénus, à l’image d’Antonio del Pollaiuolo. Les visiteurs pourront admirer, à cette occasion, des portraits des ennemis jurés de cette époque, Laurent le Magnifique et le sombre Jérôme Savonarole, rarement présentés ensemble dans des expositions.

Fra Bartolomeo, Jérôme Savonarole, 1498 © Wikimedia Commons

Aaron de Groft, directeur du Muscarelle Museum of Art, interrogé au sujet de cette belle exposition par Artnet, n’a pas caché son enthousiasme : « Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir présenter dans ce pays une exposition en tout point exceptionnelle, regroupant parmi les plus grands artistes au monde ! »  Pourtant, l’institution de l’État de Virginie n’en est pas à sa première exposition blockbuster.

« L’exposition Botticelli poursuit une tradition d’événements d’importance internationale pour le musée, après Michel-Ange, Caravage, Léonard de Vinci… À chaque événement, nous avons tenu à présenter des œuvres peu connues qui nous permettait d’explorer les thèmes et les idées de ces génies de l’art. » Les étasuniens amoureux des Beaux-Arts vont dont être gâtés dans les mois à venir. Aaron de Groft l’assure : « Ce sera la plus grande et la plus importante exposition jamais organisée aux États-Unis. »

Si jamais vous avez la chance de passer du côté des USA dans les mois à venir, il ne vous reste plus qu’à aller faire un tour du côté du Muscarelle Museum of Art pour vous faire votre propre avis.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE