Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 CÉSAR

13/12/2017 > 26/03/2018

Centre Pompidou

- PARIS

expo_cercle_2 DEGAS

28/11/2017 > 25/02/2018

Musée d'Orsay - PARIS
expo_cercle_3 PHOTOGRAPHISME

08/11/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS
expo_cercle_5 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

En images : le CMN et le Ministère de la Défense ouvrent l’Hôtel de Brienne

Agathe Lautréamont 23 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Saviez-vous qu’un petit bijou d’architecture se cachait au cœur du VIIe arrondissement de Paris, au numéro 14 de la rue Saint-Dominique, plus précisément ? Une rapide recherche sur Google vous donnera le Ministère de la Défense comme nom du résident des lieux… Et pour cause ! C’est bien dans les bureaux de ce ministère que le CMN va bientôt pouvoir donner rendez-vous aux amoureux de patrimoine. Grâce à un partenariat entre le Centre des Monuments Nationaux et le Ministère de la Défense, l’Hôtel de Brienne sera en effet ponctuellement ouvert aux visites… Découverte en avant-première de ce qui vous attend !

bri 1

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

Il faudra probablement réserver vos tickets bien à l’avance, car le planning est d’ores et déjà annoncé comme très serré. À partir du 28 janvier prochain, les curieux de patrimoine auront la possibilité, grâce à un partenariat signé entre le Centre des Monuments Nationaux et le Ministère de la Défense, de visiter le magnifique Hôtel de Brienne. Cet hôtel particulier tire son nom de Louis-Marie-Athanase de Loménie, comte de Brienne, qui occupa le poste de secrétaire d’État de la guerre, en 1787.

bri 2

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

C’est suite à ce prestigieux propriétaire que le bâtiment porte le nom que nous lui connaissons toujours aujourd’hui, et c’était la première fois dans son histoire qu’il abritait un ministre de la guerre. Le comte de Brienne pouvait-il se douter qu’il était en fait le premier d’une longue série ?

Pour la petite anecdote, Louis-Marie-Athanase de Loménie finira guillotiné en mai 1794 et l’hôtel particulier confisqué par l’administration révolutionnaire.

bri 7

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

En 1800, l’hôtel est vendu à Joseph Lanfrey, employé du bureau des subsistances militaires, qui le loue à nul autre que…Lucien Bonaparte, frère de celui qu’on ne présente plus, et qui était à l’époque Ministre de l’Intérieur.  Deux ans plus tard, Lucien Bonaparte achète le domaine et en réorganise profondément l’intérieur ainsi que le mobilier.

Ce n’est cependant qu’à compter de 1817 que l’Hôtel de Brienne devient véritablement le lieu de travail habituel du ministre de la Guerre, puis du ministre de la Défense. En janvier 1993, le bâtiment a été classé au titre des Monuments Historiques.

bri 6

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

Lorsque l’on monte l’imposant escalier menant au premier étage de l’Hôtel de Brienne, on peut ressentir le poids de l’histoire à chaque pas. Une des premières pièces que l’on peut découvrir dans le parcours est en effet le bureau de Georges Clemenceau, qu’il occupa entre 1917 et 1920. Le bureau de l’homme d’État avait disparu, mais a été reconstitué en novembre 2014, à l’initiative de Jean-Yves Le Drian.

Enfin, comment ne pas évoquer la figure du Général de Gaulle qui siégea dans l’Hôtel de Brienne d’abord en qualité de secrétaire d’État à la guerre en juin 1940 puis comme chef du gouvernement provisoire entre le 25 août 1944 et le 26 janvier 1946.

bri 4

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

L’année 2017 est donc une date anniversaire pour l’Hôtel de Brienne, qui est sur le point de fêter ses deux cents ans en tant que Ministère de la Guerre puis de la Défense. Le Ministère de la Défense a ainsi exprimé son souhait d’une plus grande transparence vis-à-vis du public.

Que se passe-t-il dans les couloirs feutrés des ministères ? Les ors de la République sont des coulisses secrètes dans lesquelles le grand public apprécierait pouvoir se glisser plus souvent, afin de mieux comprendre le quotidien et les activités de nos élus.

bri 3

Hôtel de Brienne © Agathe Lautréamont, 2017

Et grâce aux efforts conjoints du CMN, de l’association des Amis de l’Hôtel de Brienne et du Ministère de la Défense, c’est désormais chose faite ! Pour le moment, des visites durant entre 1h30 et 2h seront programmées deux samedis par mois, organisées par des guides-conférenciers du CMN.

Mais si l’opération se révèle un succès et que le public est au rendez-vous, il est possible que le CMN transforme l’essai et offre davantage de créneaux de visites sur le long-terme…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE