Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_cercle_2 CIAO ITALIA

28/03/2017 > 10/09/2017

Musée de l'histoire de l'immigration - PARIS
expo_cercle_4 STEVEN PIPPIN

14/06/2017 > 11/09/2017

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

Numérique : la Gaîté Lyrique lève le voile sur les lanceurs d’alerte

Jéremy Billault 18 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

La première exposition de la Gaîté Lyrique sous sa nouvelle direction est consacrée à un thème à la fois profond et tout à fait d’actualité : les lanceurs d’alertes. Espions, pirates, révélations et contre culture, cette exposition d’installations informe autant qu’elle questionne, effraie autant qu’elle émerveille. Visite. 

623261-assange15_1

© Gaîté Lyrique

Nouvelle année, nouvelle direction et déjà une exposition originale. Pour la Gaîté Lyrique, l’année 2017 est une année charnière, la première du mandat de son nouveau patron. Si la tendance est clairement à l’ouverture vers un public plus large, l’établissement culturel qui rassemble presque tous les arts mettra un point d’honneur à persévérer dans ses domaines de prédilection en devenant un lieu de recherche et de création. Ainsi l’année commence-t-elle avec un festival au thème fort dans lequel se rejoignent les pratiques artistiques pour apporter une lumière nouvelle sur un phénomène ayant pris une ampleur importante au cours de ces dernières années : les lanceurs d’alerte.

"Lanceurs d'alerte" à la Gaîté Lyrique de Paris du 11 au 29 janvier 2017. photo by vinciane lebrun-verguethen / voyez-vous

Vinciane Lebrun-Verguethen / Voyez-vous

Outre les débats, projections et autres rencontres qui auront lieu tout au long de la deuxième moitié du mois de janvier, la Gaîté Lyrique a imaginé une exposition immersive pour sensibiliser le public et concrétiser cette notion parfois floue. Cela passe notamment par les grands lanceurs d’alerte de notre époque dont font évidemment partie Edward Snowden, Chelsea Manning ou Julian Assange, fondateur de Wikileaks. C’est à lui que le groupe d’artiste !Mediengruppe Bitnik, passé l’année dernière par le Centre Culturel Suisse, a décidé de rendre hommage à travers deux œuvres fascinantes.

La première est une vidéo, ou plutôt une suite de photos prises par un appareil envoyé par la poste à l’ambassade équatorienne en Angleterre ou Julian Assange a trouvé refuge depuis plusieurs années. Sur ces photos, retransmises en direct sur twitter à l’époque, on voit le lanceur d’alerte passer des messages forts, politiques et engagés, notamment pour protester contre la surveillance des différents états sur chacun d’entre nous. La seconde est une reproduction de sa chambre, la révélation d’un lieu tenu secret sous les yeux du grand public.

blackboxes

© Gaîté Lyrique

Chaque installation de l’exposition est un véritable questionnement : les boîtes noires de Danae Stratou portent des mots intrigants, les danseurs « post-internet » de (LA)HORDE impressionnent dans une salle entièrement consacrée à leurs vidéos et dans laquelle la hardtek résonne très, très fort… On marche en permanence sur un fil  tendu entre la fiction évidente de certaines installations et la réalité des lièvres qu’ils finissent par lever. C’est ce sentiment, mélange d’angoisse et d’excitation, qui saisit celui qui osera décrocher le téléphone : une installation qui permet, en direct, d’avoir en ligne un employé des services secrets de votre choix (le continent varie en fonction de l’heure à laquelle on visite l’exposition). Les espions espionnés par des visiteurs désormais plus au courant de ce qui pourrait bien se passer autour d’eux, voilà de quoi nourrir de belles conversations impromptues. Une chance à saisir jusqu’au 29 janvier.

LANCEURS D'ALERTE

11/01/2017 > 29/01/2017

Gaîté Lyrique

PARIS

Entrez dans la chambre de Julien Assange, fondateur de Wikileaks, recréée par les berlinois de !Mediengruppe Bitnik, appelez les espions d...

Exposition terminée
PRESSE
MEMBRES

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE