Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 RUBENS

04/10/2017 > 14/01/2018

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_5 IRVING PENN

21/09/2017 > 29/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

En images : promenade olfactive au Grand Musée du Parfum

Agathe Lautréamont 18 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Depuis le mois de décembre 2016, une toute nouvelle institution culturelle est venue grossir les rangs des musées de Paris. Cet espace, installé au beau milieu de la très chic rue du Faubourg Saint-Honoré, c’est le Grand Musée du Parfum. Le lieu raisonne comme une évidence : le parfum est en effet indéfectiblement lié à la France, il méritait donc un musée dans le cœur battant de la capitale, pour retracer son histoire. De ses origines à son utilisation contemporaine, en passant par le mythe qui s’est bâti autour de ce produit cosmétique, le parcours muséal ne laisse absolument rien au hasard. Visite… en images !

mupa 5

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

En montant les marches faites dans une belle pierre blanche du Grand Musée du Parfum, une question vrillait notre esprit : comment peut-on exposer, présenter, quelque chose qui par définition est invisible ? Le parfum est une odeur, une fragrance, une composition naturelle ou synthétique qui habille un individu, rehausse un vêtement, sans que l’on puisse le toucher ou le discerner. Alors comment faire ?

On ne saurait se limiter à un magnifique écrin (le musée se situe dans un ancien hôtel particulier de 1400 mètres carrés) qui exposerait des flacons de parfum moderne ainsi que quelques affiches de publicité, certainement pas pour un musée du XXIe siècle qui, dès les annonces de son ouverture prochaine, a joué la carte de l’épuré comme de la modernité. Notre attente était donc palpable et il faut l’admettre en ces lignes, nous n’avons pas été déçus.

mupa 1

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Histoire

La visite de l’institution débute au sous-sol, dans les superbes caves voûtées qui reposent sous le Grand Musée du Parfum et d’emblée, le visiteur saisit le positionnement de cette institution qui a décidé de se consacrer à un sujet millénaire en axant ses outils de transmission sur la modernité et les nouvelles technologies. D’abord, une galerie de personnages historiques célèbres, qui ont tous joué un rôle dans le développement et la diffusion de l’industrie du parfum. Leurs visages sont projetés sur des écrans, les murs sont tapissés de miroirs, le sol est transparent.

mupa 2

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Dans la salle suivante, des alcôves aux couleurs froides et aux encarts complets nous présentent quelques pièces rares qui permettent de remonter le fil de l’Histoire du parfum. Nous voyageons de l’Égypte antique à l’Antiquité, puis vers le Paris du XIXe siècle, une époque à laquelle l’industrie du cosmétique connaît un essor fulgurant.

Sens

Cette étape historique passée, l’immersion sensorielle et artistique peut véritablement commencer. Cette fois-ci, les curieux ayant poussé la porte de l’institution ne se contenteront plus d’une traditionnelle visite muséale, où l’on admire les œuvres, décrypte les principes et profite de la scénographie. L’objectif de ce nouveau passage dans le Grand Musée du Parfum est de sortir la personne de son rôle de visiteur pour le transformer en un acteur ; quelqu’un qui va expérimenter véritablement son parcours.

mupa 4

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Cela commence d’abord par la vue : la blancheur, la transparence, l’éclat et la lumière sont au rendez-vous dans le cheminement muséal, qui se veut aussi élégant qu’épuré.  Des cloches de senteur ont été disposées, comme un véritable jardin de blancheur, dans une des salles les plus passionnantes du musée. Une installation artistique, une orgue de senteur propose des fragrances délicates comme un spectacle visuel. Des alambics proposent au visiteur de déconstruire puis reconstruire la mise au point d’un parfum. Le musée est donc complet et s’adresse à tous les publics.

mupa 6

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Certains se concentreront sur les thématiques complexes de la chimie des odeurs, d’autres se pencheront davantage sur son aspect purement social ainsi que l’industrie de luxe qui s’est progressivement bâtie autour de ce produit souvent coûteux. Une autre part de visiteurs se focalisera sur la scénographie absolument superbe du lieu, inventive, mêlant des chefs-d’œuvre de design et d’imagination pour le plus grand bonheur des curieux de fragrances.

Expérience

mupa 3

Photographie © Agathe Lautréamont, 2017

Jeux olfactifs, bibliothèque d’odeurs, jardin des senteurs, bureau du parfumeur, hymne au parfum… Le Grand Musée du Parfum, en plus d’être une très belle nouvelle institution qu’il est intéressant de visiter, joue délibérément la carte de la modernité et de la délicatesse. Tout a été pensé pour que le visiteur redécouvre profondément son sens de l’odorat, apprenne à s’y fier et mesure son impact sur nos émotions comme notre mémoire, proche ou lointaine. Des installations ludiques et des dispositifs de découverte originaux viennent compléter un parcours muséal complet, que l’on vous recommande !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE