Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso

- PARIS

expo_cercle_3 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS
expo_cercle_5 ANDRÉ DERAIN, 1904 - 1914

04/10/2017 > 29/01/2018

Centre Pompidou - PARIS

LA NEWSLETTER

La Gacilly : ce petit festival photo qui monte, qui monte…

Agathe Lautréamont 12 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Connaissez-vous le petit village de La Gacilly, au cœur du Morbihan ? Cette charmante cité bretonne de moins de quatre mille âmes, traversée par le cours calme de la rivière Aff, bruisse cependant d’une étrange animation chaque année, entre les mois de juin et septembre. En effet, à la période où les fleurs éclosent, La Gacilly se pare, elle, de photographies ! Des photographies par centaines, de tous les horizons. Alors que son édition 2016 s’est achevée sur un succès de fréquentation absolument retentissant, mettons un coup de projecteur sur ce festival qui ne cesse de monter…

gaci 6

© Page Facebook du Festival La Gacilly

Peuples et nature. Voici les deux piliers thématiques sur lesquels repose un petit festival photographique qui, depuis sa création en 2004, grimpe, grimpe, grimpe, à tel point que l’on en arrive à se questionner : « Mais où s’arrêtera-t-il ? ». Difficile à dire. Mais les derniers chiffres de fréquentation affichés non sans fierté par les organisateurs n’augurent que le meilleur pour l’événement en plein air qui chaque année pose ses valises au cœur d’une charmante bourgade bretonne…

Le Festival photo La Gacilly est donc né il y a treize ans maintenant. Les lieux d’exposition ? Le village tout entier, tout simplement, ce qui fait que les visiteurs peuvent découvrir les accrochages peu importe l’heure du jour ou de la nuit. Les pignons des maisons, les façades des bâtiments, les grilles des jardins et des passerelles font office de cimaises et de galeries.

gaci 7

© Page Facebook du Festival La Gacilly

Ainsi les visiteurs peuvent-ils profiter aussi bien des œuvres exposées en plein air que du bucolique décor de La Gacilly et ses alentours : petits bois, prés, rives de la rivière Aff…

Quant aux œuvres accrochées, elles peuvent être approchées au plus près par les curieux d’art et de photo : les organisateurs ont toujours eu à cœur de créer une très grande proximité avec les pièces exposées le temps du festival ; toutes tirées en très grands format afin de rendre leur impact d’autant plus fort et de favoriser l’immersion dans l’univers de la pellicule ou du numérique ; selon les affinités de chacun et chacune.

Qui aurait parié sur le fait que ce festival, organisé dans un tout petit village d’un peu moins de quatre mille habitants, connaîtrait une ascension aussi fulgurante ?

gaci 8

© Page Facebook du Festival La Gacilly

Après des premières années plutôt modestes mais encourageantes, la fréquentation de l’événement photographique a soudainement explosé à compter de l’année 2010, avec une fréquentation dépassant la barre des deux cent mille visiteurs ! Et cette montée en puissance se poursuit…

L’édition 2016, qui avait accueilli comme pays invité le Japon et choisi comme thème principal l’océan avait fermé ses portes sur un record historique, dont les organisateurs parlèrent avec, on s’en doute, un sourire rayonnant aux lèvres : 385 000 visiteurs.  Pour un petit festival de photographie s’étendant sur quatre mois, voilà une belle et encourageante réussite !

Interrogé par le journal Le Télégramme au mois d’août dernier, le président de ce festival gratuit, Auguste Coudray, n’avait pas caché sa joie : « On est complètement submergés avec environ 50 % de fréquentation en plus sur juillet et août par rapport à 2015 (…) Ça ne désemplit pas, que ce soit dans les commerces, les restaurants ou l’hébergement. On devrait frôler les 400.000 visiteurs cette année. Les restaurateurs connaissent une progression de leur chiffre d’affaires de 20 à 30 % . Mais c’est vrai aussi pour les autres commerces et l’hébergement ! »

gaci 2

© Page Facebook du Festival La Gacilly

 En 2016, le Japon avait donc attiré les foules, puisque c’était là le pays qui avait été invité par les organisateurs. Le Mont Fuji, les guirlandes de carpes en papier coloré, des geishas au maquillage sophistiqué, des paysages à couper le souffle… Entre modernité et passé rêvé, les photographies sur ce thème nippon avaient ravi les touristes.

Que peut-on souhaiter, désormais, au Festival La Gacilly ? De continuer sur sa lancée, bien évidemment. Pour son édition 2017, La Gacilly a déjà annoncé inviter non pas un pays, mais un continent ! À vos agendas, dès l’été 2017, ce sera l’Afrique qui s’installera en plein cœur de la Bretagne…

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE