Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 GAUGUIN

11/10/2017 > 22/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais

- PARIS

expo_cercle_3 PICASSO 1932

10/10/2017 > 11/02/2018

Musée Picasso - PARIS
expo_cercle_4 RUBENS

04/10/2017 > 14/01/2018

Musée du Luxembourg - PARIS
expo_cercle_5 IRVING PENN

21/09/2017 > 29/01/2018

Galeries nationales du Grand Palais - PARIS

LA NEWSLETTER

Le musée Reina Sofía fêtera les 80 ans de Guernica avec une grande exposition

Agathe Lautréamont 6 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

Guernica  fait partie de ces tableaux que l’on connaît tous et que l’on identifie dans l’instant à une époque, un style et un événement hélas tragique. L’œuvre fut réalisée en juin 1937, dénonçant le bombardement de la petite ville de Guernica par les forces de l’Allemagne nazie et des fascistes italiens, au cours de la guerre d’Espagne. En cette année 2017 où l’œuvre monumentale de Pablo Picasso fête ses quatre-vingts ans, le musée Reina Sofía de Madrid prévoit de mettre à l’honneur le tableau cubiste, à compter du 4 avril prochain.

picasso-1

Pablo Picasso, Guernica, 1937 ©  Musée Reina Sofía, Madrid

Il y a quatre-vingts ans, Pablo Picasso alors installé à Paris apprenait avec horreur le bombardement de la ville de Guernica, au pays basque. Un crime de guerre organisé par les nationalistes espagnols et exécuté de sang-froid par l’aviation allemande et italienne qui s’étaient unies dans l’horreur, le 26 avril 1937. Entre le 1er mai et le 4 juin, le peintre bouleversé par le sort de ce village martyr exécuta cette œuvre monumentale, chef-d’œuvre cubiste, à l’attention du pavillon espagnol de l’Exposition universelle de Paris, qui se déroula en 1937.

Des visages hurlant, un incendie, des animaux affolés, des corps déchiquetés. L’effroi est palpable, l’horreur prégnante. Pour commémorer la réalisation de ce tableau qui compte parmi les œuvres les plus célèbres de l’Histoire de l’art, le musée Reina Sofía de Madrid prévoit une grande exposition. Intitulé « Le chemin vers Guernica », l’événement se déroulera  du 4 avril au 4 septembre 2017 et célébrera cet anniversaire de sinistre mémoire…

Des prêts exceptionnels

Dans un communiqué de presse dévoilé en début de semaine, l’institution culturelle espagnole a indiqué : « Ce sera une grande exposition pour célébrer le 80e anniversaire de la création de Guernica par Pablo Ruiz Picasso et les 25 ans de l’arrivée de ce tableau au musée Reina Sofía ». Pour mener à bien cette exposition temporaire, le centre culturel madrilène a sorti de ses réserves pas moins de cent cinquante œuvres de Pablo Picasso, et a sollicité l’aide d’une trentaine de musées et galeries à travers le monde, leur demandant de prêter quelques peintures, dessins et sculptures dans le but de compléter l’événement.

C’est ainsi que deux institutions françaises comme le Centre Pompidou et le Musée Picasso (pour Paris), la Tate Modern (pour Londres), le MoMa et le Met (pour les États-Unis), la Fondation Beyeler (pour la Suisse) et divers collectionneurs privés ont bien voulu répondre favorablement à l’appel du musée Reina Sofía pour faire de cette exposition un événement sans précédent.

clPablo Picasso par Lucien Clergue © DR

Pour le moment, ce sont là les seules informations qui ont été livrées par le musée Reina Sofía, mais il y a fort à parier que les mois suivants nous livreront beaucoup de surprises quant à cette exposition à venir. L’œuvre Guernica fut peinte par Pablo Picasso alors que l’artiste s’était déjà établi à Paris depuis quelques années. Français d’adoption mais farouchement espagnol de cœur, Picasso ne pouvait rester muet face au désastre de Guernica.

Pouvait-il se douter que cette réalisation était appelée à devenir l’un des plus vibrants appels artistiques à la paix et à la fin des guerres dans le monde ? Toujours est-il que le tableau ne put être exposé en Espagne qu’à compter de 1981, c’est-à-dire quelques années après la chute de la dictature du « Caudillo » Francisco Franco. Et ce retour sur les terres d’origines de Picasso se fit justement à l’initiative du peintre, qui avait explicitement demandé à ce que Guernica ne soit exposé en Espagne que lorsque la démocratie serait, enfin, rétablie.

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE