Votre action a été enregistrée avec succès !


expo_une_favori
expo_cercle_1 ENTRE L'ART ET LA MODE

11/11/2016 > 26/02/2017

Galerie Azzedine Alaïa

- PARIS

expo_cercle_2 PETER CAMPUS

14/02/2017 > 28/05/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_3 ÉLI LOTAR

14/02/2017 > 28/05/2017

Jeu de Paume - PARIS
expo_cercle_5 GAO BO

08/02/2017 > 09/04/2017

Maison Européenne de la Photographie (MEP) - PARIS

LA NEWSLETTER

Un rare parchemin de Guillaume le Conquérant exposé à Londres

Agathe Lautréamont 5 janvier 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+

C’est une toute petite pièce de parchemin pour les Archives de Londres, mais un élément historique immense pour la capitale anglaise. Ce document jauni par le temps, usé, de la longueur de la paume d’une main adulte, pourrait paraître anodin de prime abord mais est pourtant crucial pour les collections des musées de la mégalopole, puisqu’il est âgé d’un peu moins de 1000 ans et remonte à l’époque de la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant… L’exposition du document correspond à une exposition anniversaire prévue par Londres pour fêter la richesse de ses Archives.

parch

Le précieux parchemin © The Guardian, 2016

Un tout petit bout de parchemin jauni par les siècles, recouvert d’une épaisse mais élégante inscription à l’encre noire, risque d’attirer tous les regards londoniens à compter du 7 janvier prochain. Cette pièce tirée des Archives de Londres est en effet âgée de 950 ans et est sortie des réserves à l’occasion d’une exposition sans précédent à Londres.

Pour la première fois, la capitale du Royaume-Uni fête la richesse surprenante de ses archives ; et cette pièce maîtresse sera bien sûr au cœur de toutes les attentions, puisqu’elle n’est autre que l’extrait d’une charte définie par Guillaume le Conquérant, un an après la fameuse Bataille d’Hastings, en 1067.

Ce document, la pièce la plus ancienne que l’on rencontre dans les Archives de la ville de Londres, provient donc d’un texte de loi définit par celui qui a défait le roi Harold, dernier souverain anglo-saxon d’Angleterre mort à la bataille d’Hastings, le 14 octobre 1066. Le texte servait à réaffirmer les droits des citoyens de la ville de Londres.

guillaume-le-conquerant-accompagne-de-ses-demi-freres-a-sa-droite-odon-et-a-sa-gauche-robert-tapisserie-de-bayeux

Tapisserie de Bayeux –  Guillaume et ses deux demi-frères, Odon de Bayeux et Robert de Mortain

L’extrait du texte de loi sera donc exposé à la Guildhall Art Gallery, entre le 7 janvier et le 27 avril 2017, dans des conditions de préservation optimale : la vitrine sera faiblement éclairée et le taux d’humidité à l’intérieur de celle-ci étroitement surveillé… Car le 7 janvier prochain débutera une année d’expositions et d’événements culturels en tout genre afin de fêter l’histoire des archives de Londres, qui contiennent tout de même pas loin de trois millions de documents divers et variés, parcourant l’histoire de Londres et des londoniens de la conquête de Guillaume à notre époque contemporaine.

Cette collection représente probablement un des fonds d’archives les plus riches sur le globe. C’est donc pour les curieux d’histoire une occasion exceptionnelle de se glisser dans l’univers des vieux papiers et plus généralement de l’Histoire de la capitale anglaise. Si l’on mettait bout à bout tous les manuscrits, pellicules, photographies et cartes conservés dans les Archives de Londres, on arriverait à une longueur de 100 kilomètres !

guild

Guildhall Art Gallery, 2015 © Visit London

L’année dernière, les Archives avaient déjà organisé une série d’événements et d’accrochages commémorant le grand incendie de Londres en 1666, qui avait détruit 3 200 maisons, 87 églises paroissiales, la cathédrale Saint-Paul, et la majorité des bâtiments publics de la Cité… Un événement de sinistre mémoire, mais qui est pourtant central dans la chronologie de la ville. Pour 2017, c’est donc la prise de pouvoir de Guillaume le Conquérant qui sera au centre des événements !

LES DERNIERS ARTICLES

AJOUTER UN COMMENTAIRE